Diagonale des fous

La Diagonale des fous reste et restera pour moi un rêve de gosse.
Cette épreuve mythique de l’ultra-trail qui traverse la l’ile de la Réunion du sud au nord fait rêver bon nombre de traileuse et de traileur à travers le monde.
C’est en 2019 que je me suis lancé sur le Grand Raid de la Réunion pour 170,3km et 9642 mètres de dénivelé positif. Cette année là j’ai décidé de vivre mes rêves même si la probabilité d’un échec était grande. Mais quel bonheur de savoir que rien n’est acquis d’avance.
Un rêve et un défis hors norme bouclé en 52 heures 39 minutes et 54 secondes.

Tu trouveras dans cette section ma préparation dont celle manquée en 2016, et surtout le récit de cette formidable aventure d’un rêve en diagonale

Alors ne l’oubliez pas suivez vos rêves ils connaissent le chemin

Mar 01

Le jour d’après la Diagonale des fous

Le jour d’après la Diagonale des fous ce n’est pas vraiment le lendemain, mais en fait le jour même.
Après m’être effondré dans la voiture une dernière difficulté m’attendait, les quelques marches de l’étage de la maison pour aller rejoindre le lit avec la quasi impossibilité d’ouvrir les yeux.

Après quelques heures à dormir comme un bébé, pas de grosses difficultés à descendre les marches, tout le monde me regarde Lire la suite

Fév 20

The final countdown – Diagonale des fous

20 minutes après m’être endormis, ma casquette toujours posée sur le visage, et la couverture bien en place sur les jambes, je me redresse de ce lit de camp.

Les idées sont encore embrumées, les yeux ont du mal à tenir ouvert, la course est maintenant bien loin de mes pensées. Lire la suite

Fév 03

Jusqu’à l’épuisement – Diagonale des fous

Après  2h30 de pause à ilet Savannah il est temps de repartir.

Mes pieds ont été réparé par les podologues et kinés.
Je me suis fait une séance d’électrostimulation sur les cuisses, pendant que ma mère me massait les épaules qui commençaient à devenir douloureuses.

Depuis petit je souffre d’un décalage de l’épaule gauche par rapport à la droite.
Cette dernière est plus haute de plusieurs centimètres, ce qui ne me gêne absolument pas dans ma vie de tous les jours. Par contre dès que je porte un sac sur le dos ce décalage provoque des tensions et le poids s’applique essentiellement sur l’épaule gauche. Lire la suite

Jan 05

Deuxième base de vie Ilet Savannah – Diagonale des fous

Enfin Ilet Savannah, cette route et ce chemin me semblait interminable. 1H que je marche pour arriver à cette base de vie. Une dernière descente et j’y suis. Mes parents sont juste là en bas, mon père vient à ma rencontre. Cette fois ci j’ai les traits marqué, j’ai du mal à descendre mes pieds me faisant atrocement souffrir maintenant.

Je ne sais pas comment est organisé cette base de vie, tout ce que je sais c’est que ca fait 50 kilomètres que j’attends de pouvoir voir un podologue. Devant la base de vie, une ambiance de dingue, Charles et sa famille sont là, je leur fait un rapide coucou, et fonce directement dans la base de vie pour trouver les podologues. Lire la suite

Déc 29

Le KV une course à part au Maido – Diagonale des fous

Le jour se lève sur les contreforts du Maido. C’est par ce dernier que je sortirais de ma longue nuit au travers du cirque de Mafate. Cette montée est crainte par bon nombre de coureurs. Il s’agit d’un kilomètre vertical de 6,5km arrivant après plus de 106km de course.

Moi cette montée elle ne me fait pas peur. Le kilomètre vertical ça me connait, pour le pratiquer chaque été depuis 2016 à Val Thorens sur une distance de 4,5km entre 2000 et 3200m d’altitude suivant les années.

J’ai appris à gérer cet effort, j’ai appris à ne pas courir, à ne pas me griller sous peine de subir par la suite la pente.
Le KV ; de son petit nom dans le domaine du trail est une course à part. Sa gestion est totalement différente ; quand on arrive au bout tout en haut on est totalement cramé,  Lire la suite

Déc 22

Une deuxième nuit de course – Diagonale des fous

Nous y voila le sommet du Taibit n’est plus très loin, mais déjà la nuit tombe sur la Réunion, et il est à peine 18H.
Voici le moment que je redoutais le plus avant la course ; passer une nuit complète sur la course. Lors de ma préparation c’est la seule chose que je ne savais comment préparer. Une nuit complète à courir. Comment s’entrainer pour ça ?
Lire la suite

Déc 15

L’ultra-trail et ses rencontres – Diagonale des fous

Nous voila repartis de Cilaos après 2H30 de pause. Il est déjà 15H la nuit va tomber dans moins de 4H et le Taibit est devant nous. L’ambiance en sortant de cette base de vie est complètement folle, les gens nous applaudissent, nous encouragent et nous laissent toujours la priorité. Les routes à la sortie du stade ne sont pas propices à la course. Sans ombre le bitume chauffé à blanc par le soleil, je remercie le t-shirt blanc et la casquette sahel offerte par l’organisation.

Par la suite nous arpentons des sentiers que nous partageons avec les locaux et des touristes de passage. Cela fait du bien de voir cette vie autour de nous et d’autres personnes que les coureurs. Et je dois vous dire qu’on n’est pas insensible aux charmes de certaines jeunes femmes que nous croisons et qui nous encouragent Lire la suite

Déc 12

La première base de vie Cilaos – Diagonale des fous

Il est 12H30 quand je pénètre dans la base de vie de Cilaos, la première de ce Grand Raid, je ne sais pas à quoi m’attendre en termes d’équipements. Déjà 14H30 que je cours.

C’est fou comme certains moments d’une course peuvent être particuliers. D’un coup je suis détendu, le moral à bloc, j’ai le temps, j’ai prévu 2H de pause sur cette base de vie pour me reposer et recharger les batteries.
Lire la suite

Déc 08

Un parcours technique – Diagonale des fous

Nous repartons tranquille de Marre à Boue. Enfin je repars tranquille, parce que Charles a des fourmis dans les jambes et me pousse à courir.
D’habitude c’est moi qui veut partir vite des ravitaillements, mais pas à cette course … la peur de l’inconnu ?
Charles a plus d’expérience sur les courses longues que moi. Alors que mon premier 100 kilomètre fut celui de l’UTPMA en Juin, de son côté il avait déjà fait la CCC et l’ultra-race.

Finalement je cède et finis par courir. La base de vie de Cilaos est dans une petite 20aine de kilomètres, mais avant nous devrons escalader et s’approcher du piton des Neige puis redescendre vers Cilaos.
Lire la suite