stage de trail – VT BOOST CAMP 2019 – Jour 5

Après midi – savoir fabriquer vos plans d’entrainement en autonomie

Cette après midi règne un atmosphère un peu spéciale, c’est le dernier atelier de ce stage, mine de rien il s’en est passé des choses pendant cette semaine.
Avant de vous faire un bilan je vous parle de ce dernier atelier drivé par Jean Pierre et avec Julien comme conseil et retour d’expérience.

Lors de cet atelier on est revenu sur plusieurs concepts vus pendant la semaine fortement liés à l’entrainement comme les aspects alimentaires suivant :

  • se restaurer 30 minutes après une séance de musculation favorise l’absorption par le muscle
  • construction du muscle sur 21j puis récupération (1/2 charge) d’une semaine

On est revenu sur la bobologie de chacun. Oui car c’est ça l’avantage de ce stage c’est qu’il est personnalisé, on aborde certes des sujets généraux, mais aussi on rentre dans le spécifique de chacun des participants.
Comme par exemple

  • Pause Talon => travail de déroulé de pied, course arrière, petit pas, griffé, talon fesse, montée de genou …
  • Essuie glace : foulée en cote , voir arrière, montée de genou pour foulée avant, rétroversion du bassin
  • tendinite talon d’Achille => soucis de drop de chaussure, passer vers 4mm et moins
  • etc …

On a parlé de l’enchainement des entrainements, du cycle 3 semaines de pleine charge 1 semaine de demi-charge, du bi-quotidien, etc …

L’atelier devait durer 2H il en a en fait duré plus de 3H et même poursuivit en extérieur grâce à la disponibilité de Julien et Jean Pierre.

Pour terminer il faut je vous parle d’un test qui à mon sens est extrêmement important pour le trail.
Il s’agit du test de consommation hydrique.
Alors il doit exister des tests plus précis mais celui-ci est simple à réaliser sans équipement plus évolué qu’une bonne balance électronique pour le poids.

Vous voulez connaitre votre consommation d’eau à l’heure avant votre prochaine course.
Ce test est à faire dans les conditions météo prévisible de la course.

Avant d’aller courir, buvez et mangez normalement et pesez vous nus.
Partez courir 1H ou 1H30 sans eau.
Pendant le run, ne pas manger, ne pas boire, ne pas aller aux toilettes.
Une fois de retour, retirez vos vêtements et essuyez vous.
Et pesez vous.
Vous aurez perdu du poids, qui est en fait la perte hydrique due à la transpiration.
Par une règle de 3 vous obtiendrez votre consommation à l’heure sur ce type d’effort à cette température.
Et oui c’est là la limite du test c’est qu’il est spécifique au temps et à l’effort, mais donne une très bonne indication.

Mon exmple, je suis parti courir en préparation de la diagonale des fous par 30° en plein soleil avec le sac de trail à 14H.
Avant de Partir je faisais 60kg, au retour 1H30 plus tard plus que 58,3kg.
Soit une perte hydrique de 1,7kg (1,7l) en 1H30
Soit 1,15l par heure.

Voilà pour ce dernier jour du stage de trail à Valthorens il est maintenant temps de passer au bilan et d’appliquer tous ces enseignements lors du kilomètre vertical de samedi et du trail de dimanche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.