Les foulées de Vincennes 2019 – récit

les foulées de vincennes 2019 afficheSi tu suis un peu le blog, tu sais que les foulées de Vincennes n’étaient pas du tout mais alors pas du tout prévue dans mon programme.

Inclure un 10km dans une année trail, tu vas me dire mais pourquoi ?
Moi aussi je me suis demandé mais pourquoi ?
En fait tout est partie d’un paris à la con.
On est à un anniversaire, y en a 3 qui ne veulent pas se coucher tard, ne pas boire, bref, l’habituel samedi soir d’une veille de course.
Et viens l’idée que je pourrais faire aussi bien qu’eux en faisant la fête, et pris aux mots ils m’ont trouvé un dossard à minuit trente pour la course élite du lendemain !

Il est minuit trente

c’est bon j’ai un dossard pour toi
Départ 9H15 à Vincennes

J’en suis à 2pintes, 4 cocktails et 3 shots, et je terminerais la soirée à 2H15 avec 2 cocktails et un shot de plus.
Autant te dire qu’en me couchant à 2H45 je ne suis pas bien frais.

7H45 réveil, la gueule enfarinée, un coup d’œil au téléphone

RDV 8H pour le dossard à Vincennes

Là ça va pas être possible.
Je m’habille, pas le temps de manger, de toute façon rien ne serait passé, à part le coca dégazé de la nuit que je prends en partant.

Sur place il fait froid, enfin j’ai froid, parceque y a du soleil quand même et les températures positives, je mets un manche longue plus un manche courte par dessus je ne suis pas bien frais !

Dans le SAS je galère même à mettre le dossard, bref ça sent la course épique, on se moque bien de moi, mais je suis présent

Les foulées de Vincennes le parcours

Le parcours part de la mairie de Vincennes pour effectuer 2 boucles (pas tout à fait les mêmes cette année), en bordure et dans le bois de Vincennes.

Essentiellement sur route, certains passage sont sur terre, et vous pourrez courir sur les bas cotés de la route (attention aux chevilles ce n’est pas non plus stabilisé)

Attention aux longue lignes droites, qui montent légèrement et forcément l’autre descend.

L’arrivée est un peu traitre il faudra faire un petit gauche droite avant l’arche. (Moi j’avais pas vu le parcours avant !)

Les foulées de Vincennes le jour de course est arrivée

J’essaie de boire un peu, on est 4 dans ce fameux SAS, j’ai pas eu le temps de changer mon téléphone, mon nouveau ne rentre pas vraiment dans le brassard, j’ai oublié de mettre le son, c’est pas gagné.

La course commence, on s’élance tranquille dans le SAS, par tranquille je veux dire on laisse partir tout le monde du SAS … moi ça me va.
Le début de la course est assez tassé, et je n’emmène pas large sur leur objectif de SUB 40 !

Ah oui, je ne vous avait pas dis ils partent pour un SUB 40 ! T’as vu mon RP ?

Lors du premier kilomètre on a le droit à un tassage et des barrières en plein milieu de la route.
Qui a bien eu l’idée de mettra ça là.
Mais on part tranquille j’essaie de suivre dans un premier temps. Le kilomètre passe en 4’10

Et là ça décide d’accéléré. Pour un sub 40 valait mieux.
J’essaie de suivre, je veux regarder mon chrono et là c’est le drame. Une envie de vomir, ou plutôt j’ai faillit lui vomir dessus.
Y a qu’à voir ma tête un peu plus tard.

Je suis un peu pale non ?

L’effet c’est que ce renvoie m’a certes fait ralentir, mais apparemment remis l’estomac un peu à l’endroit.
Je cours ensuite sur le bas coté pour éviter les accélérations ralentissements du peloton et être à mon rythme.
Je rattrape mon pote, lui dis de me suivre ce sera mieux.

J’ai mis ensuite le pilote automatique pour me concentrer sur ma foulée et ma respiration, après 3,5km je ne le vois plus derrière moi.
Les potes sont là pour nous encourager et je t’avoue je suis pas au top là encore.

Le passage avec tous les virages et la terre, est un peu compliqué pour moi, j’ai pas toute ma lucidité j’ai faillit me prendre les poteaux au sol.

On entame le deuxième tour, je me sens de mieux en mieux, toujours pas de son, je ne connais pas mon rythme dans cette longue ligne droite légèrement montante. Ce qui me motive c’est que je remonte du monde tout le temps. Partir au fond du SAS 45minutes à au moins cet avantage, j’écrirais un article sur les SAS de départ.
Déjà 5km, j’ai peur de ne pas tenir jusqu’au bout mais on verra bien. De toute façon ce n’est pas l’objectif de l’année.

Déjà le 7ème, demi tour. Je me sens au top, alors qu’autour de moi ca commence à grimacer, je retrouve le smile, et si j’accélérais après cette légère descente.

Après le 8ème je me sens pousser des ailes sur cette ligne droite.
C’est à mon tour de rigoler avec les potes photographes

Regarde je vole et je me permets même une ptite déconnade, il reste 1,5km je vais péter un score.

La je suis en mode accélération pour voir jusqu’où ça tiendra.
Je regarde chaque coureur devant moi en me disant bouffe le celui là, allez, un puis 2 ….10
Virage à gauche dans la terre, cette fois j’évite large le plot.
Le 9ème passe je suis au taquet j’ai une vibe de ouf, je me prends pour un avion à doubler tout le monde.

9,5km on sort du bois, allez je cale un peu, puis-je tenir à bloque en mode 400m, j’attends un peu je relance, je pense l’arrivée après le prochain virage à gauche, j’ai ultra chaud avec mes épaisseur,, je vire à gauche, merde l’arrivée n’est pas là elle est en face après 2 virages à droites, je regarde ma montre, même punition qu’au kilomètre 2, j’ai faillit vomir.

Les coureurs que je doublais au sprint sont tout étonné de l’arrêt presque brutal que j’effectue. C’est ça ou je repeins les pompes de tous le monde.

Je passe la ligne, en moins de 41minutes, devant tout le monde AHHAHAHHAHA

Au vue des résultats de mes chronos par kilomètre, on peut voir j’ai bien décuvé au fur et à mesure de la course.

Les foulées de Vincennes le bilan

Le résultat officiel est un 40’51, soit un record personnel de 7″ sur 10 kilomètre, le gag absolu.
En même temps ça fait bien longtemps que je ne cours plus vraiment cette distance. Mais les entrainements de trail m’ont bien aidé au niveau renforcement musculaire.

Avant j’avais souvent mal aux jambes et ça coinçait. Là ce n’est plus cas. Et pourtant je fais encore moins de fractionné qu’avant.

Par contre ce genre d’idiotie n’est pas à reproduire, les risques de blessures peuvent être important. Je revenais de vacances et je n’avais fait que 2 sorties lors des dernières semaines, donc bien moins que ce que je fais d’habitude. J’étais assez bien reposé.

Maintenant compare ma tête avant et après course

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.