10km Maxicross de Bouffemont 2019

Le samedi 9 Février 2019 commençait mon week end Maxicross de Bouffemont, par le 10km Maxicross de bouffemont.

Cette course devait ouvrir mon année running, elle ouvrira mon année trail puisque comme vous le savez j’ai réalisé la semaine précédente un RP sur les foulées de Vincennes dans des conditions mémorables.

Pas d’ambition pour cette course, mais une préparation et un enchainement des efforts avec le lendemain une participation au 41km

Présentation 10km Maxicross Bouffemont

La 10km Maxicross de Bouffemont se passe en forêt de montmorency.
10km et 330D+ de chemin, très peu de route, il a beaucoup plu ces derniers jours, c’est boueux, mais pas trop, il fait soleil et pas trop froid sur ce départ à 14H30.

Organisation super, le gymnase est collé au départ, de quoi poser ses sacs tranquille, seulement 450 partants pour cette édition 2019

Départ 10km Maxicross de Bouffémont

Pas de pression pour moi sur cette course, l’important sera demain.

Est ce que je pars quand même pour me fatiguer ou pas ?

Je me suis posé cette question du départ à presque à la fin de course, tout en me disant avance et tu verras bien.

Depuis 2 semaines je suis on fire, j’ai l’impression d’avoir des ailes, mes entrainements cardio de fin d’année dernière et la musculation que j’ai débuté en décembre on vraiment porté leur fruits je le sens.

Le départ est donnée, dossard 128 accroché, je suis dans les 150 premiers, comme le montre cette vidéo (à 15 secondes derrière la fille en rose vers le bas de la vidéo)

Ca tasse un peu sur la seule portion de route en ville sur 500m environ et ca monte déjà, j’essaie de remonter un peu parce que c’est pas du tout mon rythme.

La forêt

Entrée dans la forêt on est encore compact, et première single trace ! Je pensais pas c’était possible ici.
Bon on suit le rythme.

Après 1km la première montée arrive, je regarde au loin, elle n’a pas l’air si difficile, ca commence à marcher pour certains, j’en profite pour mettre le cligno à droite et doubler, sans trop forcer.
Je n’écoute pas vraiment le chrono, mais j’entends tout de même que je suis vers les 5’10 au kilomètre ce qui est vraiment pas mal.
La descente arrive, ce n’est pas trop pentu j’affectionne beaucoup ce genre de pente et là je lâche les chevaux et je double, je double.

La boue se fait plus présente, ca commence à être beaucoup moins compact niveau coureur.
Jusqu’ici j’esquivais la boue, mais la dans une ligne droite y a plus la place, plouf c’était bien profond !

J’en suis limite soulagé et libéré d’un poids.
Je ne sais pas vous, mais j’ai l’impression on est beaucoup en début de course à se dire,

bon ne se sali pas

mais en fait, on sait on va finir salle et boueux. A quoi bon perdre de l’énergie à esquiver au début, pour au final après le premier non évitement ne plus rien en avoir à foutre ?

Le parcours n’est pas très technique et plutôt joli. Au ‘ème kilomètre on passe devant un lac où les promeneurs encouragent.
Le soleil pointe le bout de son nez.

2ème partie de course

On est sur de petites bosses, je ne fais que doubler jusqu’au 6ème où là pour la première je me fais doubler.

Arrive la grosse bosse de fin de parcours vers le 6,2km.
Je rattrape des coureurs qui ne me lâcheront plus de la montée.
Je pense qu’il se sont dit qu’il faudra m’accrocher.
En fin de montée il me repasse devant, mais à la descente, je les lâches totalement.

Je tire un peu la langue, mais ca ne dure pas longtemps, dernière bosse jusqu’au 9ème kilomètre, les bénévoles nous explique que maintenant ca descend, je décide de lâcher les chevaux.

J’ai remonté les premières Femmes, c’est la première fois que je n’ai aucune femme devant moi !
Un signe de progression ?

Fin de parcours

Retour dans les single trace bien boueuses, je contrôle mal un virage avec saut de souche, et c’est la sortie de piste dans les ronces. Un peu plus loin, cette fois à vouloir passer sous un arbre je manque de m’assommer. Mais rien ne m’arrête, je suis en 4’15 au kilomètre malgré ces écarts.

Retour sur la route, dernière ligne droite en descente, je redouble 2-3 coureurs qui eux on tout donné.
Je passe la ligne il n’y a pas grand monde, je demande mon classement autour de 35ème !

Quoi ! c’est cool, j’ai l’impression de ne pas avoir forcé, le chrono lui est énorme aussi 48’51 pour une 34ème place officielle.

N’ai je pas trop tapé dans mes forces pour demain ?
On verra.

Je prends ma bière, je mange bien, parce que le ravito est top pour reprendre des forces.
Photo des podiums, je demande le temps du 1er : 39’14. Moins de 10 min d’écart c’est pas mal pour ce genre de course.

Je passe chercher mon dossard pour demain et rentre chez moi en voiture.
Un coup de bluetens et au dodo pour de nouvelles aventures de 41km et 1700D+ demain, avec un temps très pluvieux attendu demain. Départ 7H !

Bilan 10km Maxicross de Bouffemont

Très bonne course de préparation, le parcours est sympa, l’organisation top. Pas besoin de se lever tôt c’est en après midi.
Si tu veux te tester sur un speudo trail (oui c’est un peu court pour un trail), c’est la course qu’il te faut.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.