Les foulées du 8ème 2016 – récit

les foulées du 8ème 2016 - parcoursC’est avec pas mal de retard que je vous fait un récit pour les foulées du 8ème 2016, mais vous comprendrez bientôt pourquoi …

Ca va devenir une habitude. Pour la deuxième année consécutive les foulées du 8ème est ma première course de l’année. De quoi s’offrir de bons repères de forme et savoir où on en est en ce début d’année après les fêtes.

En fait les foulées du 8ème 2016 ne devait pas être ma première course de 2016; ce devait être les 10Km du 14ème. Mais voila je m’y suis pris trop tard et du coup pas de dossard de disponible. A malheur quelque chose est bon j’ai pu participé à une super aventure, courir autour de Paris. (j’ai presque fait le tour mais ce n’est pas ce qui nous intéresse).

Les foulées du 8ème 2016 préparation

Contrairement à l’an dernier; pas de ski avant donc pas d’excuse, mais ce n’est pas pour autant que je me suis entrainé. Pour preuve :

    

J’ai donc couru 80Km en 5 entrainements et une course pour le mois de Janvier (dont 30Km en une fois) ! Ce n’est pas franchement la prépa JO. Le but étant de faire mieux que l’an dernier je table sur un moins de 45minutes.

Le WE arrive il pleut je suis fatigué et pour la première fois je me dis

Bon t’as fait plus de 30Km y a deux semaines

Déjà un objectif de l’année de bouclé dès le mois de janvier

il pleut

t’es naze

Vous l’aurez compris manque de modjo. Je le répète assez souvent ça ne sert à rien de se forcer le sport c’est pour le plaisir. Mais parfois un ptit coup au derrière ça ne fait pas de mal.

Et puis cette course je l’aime bien, la descente final me permet de gagner bien du temps. On se motive on y va.

Les foulées du 8ème 2016 – arrivée sur place

pluieComme prévu il pleut ! Je me fais un petit échauffement tranquille; car ce matin petite douleur à la cheville. Ca sent le psychologique tout ça quand même.

Deux trois accélérations, un tour de l’église en footing lent, j’avale mes dernières graines pour la forme et hop vestiaire.
Ce qui est bien à cette course c’est qu’avec la puce topChrono vous avez le droit à la remise en même temps du T-shirt. Ce qui est moins bien c’est qu’ils savent je fait du S et qu’il ne reste que du XXL. C’est franchement dommage car le T-shirt pour un fois était TOP. Sobre et Orange fluo. J’adore. Si par hasard une personne lisant se post veut échanger un S qu’il ne met pas contre un XXL je suis preneur.

Le départ

Je me faufile dans la foule pour bien me placer au départ, et l’avantage d’être petit c’est que du coup je suis bien couvert.
Je repère les meneurs d’allure (38′, 40′, 45′, 50′, 55′, 1H, 1H05′), je me cale le 45′.

Cette course est vraiment bien organisé au niveau des meneurs d’allure qui sont nombreux, bien déguisé, sympa et respectent parfaitement les allures.

J’entends à peine le départ, que ça me bouscule, je prends donc le train. Il pleut les pavés sont glissant ça se frotte un peu au démarrage car on monte pour faire un premier virage à 90° à gauche, puis un autre à gauche, puis 50 mètres après un virage à près de 120° à droite.
autant vous dire que le démarrage de la course est sport et rentrant dans la petite rue Laborde avec les travaux je piétine un peu. ce sera le seul moment d’ailleurs vu la qualité du parcours.

Je cherche le meneur des 45min il est derrière tout va bien on va se caler sur un rythme de croisière de 4’30. Premier et deuxième kilomètre facile autour de 4’15 (enfin vous savez qu’il faut rajouter 2 à 3% par rapport aux téléphone GPS, ce qui fait 4’23).
Mais vient le moment de la montée vers l’arc de triomphe. Franchement j’adore ce parcours mais quel faux plat montant.
de 2,5Km à 3Km vous montez jusqu’à l’arc de triomphe, puis redescendez légèrement pour ensuite repartir de plus belle vers le parc montsouris.

Le 5ème kilomètre arrive très rapidement avec cette belle descente vers l’église pour boucler la première boucle en 4’15 pour ce dernier kilomètre. La première année je me suis étouffé au ravitaillement, cette fois je ralentirais un peu pour prendre 2 gorgées.

avenue hoche

A l’entame de cette deuxième boucle il pleut toujours, je fatigue un petit peu, la motivation n’est pas énorme et du coup je ralenti pas mal. Au niveau du 7ème kilomètre je me fais rattraper par le meneur d’allure des 45min. Franchement je suis déçu je pensais être bien devant.
A vouloir le suivre je sens que les jambes ne répondent pas très bien.

Sur toute l’avenue Hoche je me motive pour rester au coude à coude avec le meneur d’allure autour de 4’25/Km.

La fin de parcours

A l’approche du parc Montsouris je sais qu’il reste moins de 2Km et la petite descente juste avant me redonne du souffle.
Je sais d’ors et déjà que je tiendrais mon objectif d’être sous les 45 minutes. Je décide d’accélérer doucement tout au long du parc malgré les travaux qui rallonge légèrement le parcours.
Enfin la fin de cette ligne droite pour entamer une première partie de descente. Je distance le meneur d’allure et continue mon accélération. Cette descente je l’aime je remonte les coureurs un a un pour finir les 500 derniers mètres sur une allure de 3’45 au kilomètre.

powered by EndomondoWPlogo

Résultat final 44’25 en réel. Pas trop mal pour une rentrée sans trop d’entrainement.
Les médailles sont les mêmes que l’an dernier.

Pour ma prochaine course se sera soit la Soli’Run soit les foulées du tertre. Entre temps il y aura une petite surprise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.