La prévention routière en quelques chiffres

chaussee_glissanteA l’âge de 18ans j’ai été victime d’un accident de la route idiot.
Heureusement pas de mort, mais des remords. L’arrêt du sport la ré-éducation, ce sera le moindre mal pour moi pendant des mois.

Ce site je l’ai créé pour la reprise du sport après un accident, mais aussi pour faire de la prévention.
Alors voici quelques chiffre qui font froid dans le dos.

La comparaison des chiffres de 2001, année de mon accident, et celle de 2012 ne laisse aucun doute possible; nous sommes sur la bonne voie mais des efforts doivent encore être fait et surtout faire appel au civisme. Les lois ne sont pas toutes là pour emmerder le monde.

2001 2012
tués 8 160 3 645
hospitalisation 26192* 27 337
blessé 153 945 75 636
nombre accident 116 745

*blessés grave seulement

Il faut aussi savoir que 55% des victimes ne sont pas responsable de l’accident, ce qui ajoute encore plus un coté dramatique des ces chiffres. Tout comme dans mon cas ou nous étions 2blessés grave non responsable alors que les personnes dans la voitures s’en tirent avec rien.

Pour comparaison, le nombre de blessé chaque année en 2012 représentent le nombre d’habitant d’une ville comme Calais ou La Rochelle.
Le nombre de tués représente le nombre de naissance en une année d’une ville comme Lille ou Montpellier.

Pour finir avec cette article 2 schéma sur l’évolution de la mortalité depuis 10ans et un sur la part suivant le mode de transport.
accident_2012_courbe    accident_2012_part

On voit que proportionnellement au trajet ce sont les motards les plus touchés, mais que la grande majorité des morts sont encore en voiture.

Alors s’il vous plait, quand vous voyez un panneau de limitation de vitesse même si vous le trouvez anormalement bas (oui il en existe), respectez tout de même la limitation, ça vous aidera à respecter toutes les autres qui sont là pour votre sécurité et celle des autres.

Si vous êtes fatigués faites une pause, ne vous endormez pas au volant.

Et enfin le plus grave pour moi, ne prenez jamais, mais jamais le volant en état d’alcoolémie. Il existe déjà tant de risque, route en mauvais états, autre conducteur, manque d’attention ect… pour rajouter de la difficulté à la conduite.

Vous pourrez trouver le dossier sur l’accidentologie en france en 2012 2013-dossier-presse-accidentalite-routiere-2012.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.