UTPMA mon premier ultra trail – récit

Le bilan de mon UTPMA 2019

J’ai trouvé le parcours de cet Ultra très accessible, mais il est à noté que nous n’avons pas eu la monté vers le puy Mary qui aurait pu changer la donne. Nous l’avons échangé contre des torrents de boue.

J’ai terminé cette course sans en être dégouté dans un temps de 23H38:26 431ème/544 arrivant.
Je pourrais toujours me demander si les différents fait de course qui me sont arrivés (femme à secourir, pote en détresse, attendre que l’orage passe …) ont influé négativement sur mon chrono, mais ils peuvent aussi avoir été bénéfique.

J’ai bien sur un releveur de cheville HS, mais ca passera vite.

J’ai énormément appris sur les ravitaillements.
La soupe aux vermicelles c’est top quand plus rien ne passe.
La menthe à l’eau bien pour le sucre et pour rafraichir la bouche.

J’ai aussi bien appris sur la gestion de course. Rien ne sert de courir il faut partir à point et profiter de ses points forts. Je suis mauvais en monté, j’ai marché. Quand les descentes étaient propices pour moi, j’y allait franco, n’ayant que peu d’effet sur moi je trouve niveau fatigue.

Le passage à vide dont tout le monde parle, mentalement il faut s’y attendre, c’est difficile mais ca passe.

Enfin je n’en ai pas parlé dans l’article, mais j’ai eu la chance de faire une séance de méditation sur le thème du sport et de la performance avant cette course. Et me concentrer sur les bons moments vécus auparavant ceux qui m’ont donné l’impression d’être capable de tout dans une course, comme lors de la 6000D où à la rue pour une barrière horaire j’ai tout lâché pensant voler.

Mes chaussures sont top, franchement les sportiva, mon pied ne bouge pas dedans, elles sont vraiment faites pour moi. Il va maintenant falloir que j’investisse dans une vrai veste anti pluie, mais laquelle …

Niveau frontale celle prété par Virginie la petzl nao est vraiment top pour ce genre de course, surtout avec les batteries amovibles. Elle n’est finalement pas trop lourde sur la tête même avec la batterie.

Quand à mon sac 12L Salomon, il est bien, mais par rapport à mon 5L une chose me dérange, le système de serrage qui passe de bande à des fils non indépendant qui je trouve chez moi me cisaille un peu au niveau de l’estomac.
Par contre la nouvelle poche à l’intérieur étanche ca c’est top.

Un dernier conseil si vous devez en faire un seul d’ultra trail, faites l’UTPMA !
L’organisation est top, les gens autours géniaux, le parcours accessible pour peu qu’on ai déjà quelques trails à son actif.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.