Trail des chataignes 2017 – 1ère édition – récit

trail des chataignes - 2017 - afficheLa première édition du trail des chataignes c’était le dimanche 12 Novembre 2017.
Cette course n’était pas du tout prévue à mon programme mais après un Marseille Cassis du tonnerre et 2 jours de congés à la maison, à force de tourner en rond sur un coup de tête je me suis inscrit à cette course, dont un ami m’avait parlé, attiré par l’annonce des 32Km et 1600D+ en région parisienne.

N’ayant jamais participé à ce genre de course en région parisienne, et encore moins à une première, je suis intrigué par ses 1600D+ et ne sais trop à quoi m’attendre, le dénivelé max d’une bosse ne dépassant pas 60D+ !

Cette édition restera à mon avis pour tous les participants dans les mémoires

Trail des chataingnes le parcours

Ce trail a été créé par Aurélien Collet un traileur d’ile de France qui a passé énormément de temps à s’entrainer sur les marches de Butte des Châtaigniers et le massif du Parisis.
Le parcours annonce pour cette première édition 32Km et 1600D+, nous verrons si cela correspond au GPS !

trail des chataignes - 2017 - parcoursEt voici la trace de mon GPS, n’ayant pas retrouvé sur le site celui de l’organisateur

trail des chataignes - 2017 - denivele

L’avant course et la météo

Pour ce préparer niveau vêtement à ce trail c’est pas gagné, il a plu non stop pendant 1 semaine sur la région parisienne et le temps s’annonce changeant pour la course.
Mon objectif initial était de tenter de boucler cette dernière course de l’année sous les 3H30, objectif marathon pour l’an prochain. Mais voilà entre temps j’ai gagné grace à u-run un dossard pour la SaintéLyon!
Du coup changement de programme on va prendre cette course comme un entrainement, d’autant plus que la météo annonce de la pluie.
Retour sur les essayages vêtements de course. On commence par les certitudes, short il ne fait pas si froid,il y aura sans doute un peu de boue, ça évitera de laver un pantalon ou leggins (que je n’ai pas) pour rien. Ensuite tour de coup et chaussure de trail avec chaussette épaisses foncées (on pense à la machine derrière). Le coupe pluie, vent obligatoire au vue de la météo, mais en dessous je mets quoi ?

20171112_072254 20171112_072350 20171112_072523

J’hésite, haut manche longue épais, la même avec T-shirt, ou alors T-Shirt et manchon (coucou les lots des VT Summit Games) A votre avis j’ai choisis quoi ?

20171112_085410

J’ai été optimiste j’ai pris l’option 3 avec coupe vent pluie et poncho dans le sac de trail.

Trail des chataignes la course

Debout 6H30 ce dimanche un ami passe me chercher chez mes parents chez qui je dors pour l’occasion car c’est pas loin.
On arrive au gymnase pour le retrait des dossards et la pose des vestiaires, pour une première édition c’est super bien organisé, le gymnase est à 200m du départ et le parking d’un centre commerciale immense mais fermée à 500m, les bénévoles sont efficaces et les 1200 coureurs initialement prévue se retrouve sur le départ (on devait être finalement moins de 1000)

23547009_10212822876680737_478918688_o(1)La pluie c’est arrêtée depuis que je suis debout, et elle se remet à tomber en léger grain juste avant le départ je sors donc direct le coupe pluie.

Le départ est donné, je suis tout derrière, et ce dernier consiste en une montée de 300 et quelques marches.
en tant que traileur novice mais tout de même avec un peu d’expérience, les marches m’ennuie rapidement et je prends le flanc droit que je monte bien plus rapidement que la plus part des coureurs.

En moins de 4 minutes j’atteins le sommet et m’élance dans la descente bien raide. Là encore une fois je vois que je suis bien meilleur que la plus part des gens qui m’entourent et je slalom au milieu de la masse en suivant un ami juste devant moi.

A peine arrivé en bas qu’on entame une nouvelle bosse. Et oui il fallait s’y attendre avec des montés de max 60D+ il va falloir en enchainer pour arriver à faire 1600D+.
Encore une fois je slalom et même quand tout le monde marche je marche plus vite.

On rentre dans une portion de forêt un peu de boue mais pas trop je me dis chouette finalement ca va bien se passer. Mais avant la fin de cette petite zone il se met à pleuvoir.
On entre dans une zone résidentielle moins couverte et c’est le déluge. 15 minutes seulement qu’on court.
J’espère que dans la forêt je serais protégé. Que nenni, après 10 minutes de courses je me rends compte que non. J’espère que la pluie va passer.
Le terrain commence à devenir glissant et boueux, une concurrente plus maline que les autres voulant doubler tout le monde sur un chemin étroit avec pente raide à droite et à gauche manque de se gaufrer en embarquant mon pote avec elle. C’était joué d’avance au vu du sol, mais madame n’est en plus pas contente quand on lui fait gentillement la remarque que si tout le monde fait la queue c’est qu’il y a une raison.

A ce moment là je me dis que la course va être longue. 20 minutes après le début de la pluie ca tombe toujours aussi fort, on doit passer à des endroits avec des cordes. Chacun fait comme il pleut, la pluie a transformée se trail en mud day ! Chaque monte comme il peut, une branche par si, une corde par là, les mains par terre.
Comme il pleut toujours et que je commence à être trempé, je sors en plus le poncho, ca me tiendra chaud aussi lors des attentes de passages étroit à l’arrêt.

Les montées et descente s’enchaine, à chaque virage c’est un concours artistique de celui qui tournera le mieux sans tomber.
Je suis derrière un groupe très lent en montée et descente que je galère à doubler pour qu’il me redouble à fond sur les plats, du coup ca commence à me gonfler. La pluie, la boue, le vent, le froid, les coureurs qui me bloque, et certains passages malheureusement rendu difficile par la pluie, je me demande un instant si je ne vais pas arrêter au 16ème !

Finalement je me reprends en me disant que la saintélyon sera encore plus dure alors si j’abandonne ici … Je pars du principe de tout tester sur le sac, et la nourriture que j’ai et de sortir du seul ravitaillement après 2H20 (barrière horaire final 5H).

Après plus d’une heure de déluge non stop la pluie s’arrête enfin, enfin elle retombe par moment faudrait pas déconner.
Tout le long du parcours des bénévoles attendent pour nous indiquer le parcours, je me dis qu’ils sont encore plus à plaindre que moi à être statique.

20171112_113227Le ravitaillement arrive enfin, je vais me sustenter.
Et encore une fois pour une première édition le ravitaillement est top!
On voit qu’il a été pensé par un traileur.
Ni trop ni moins et tout ce qu’il faut pour un bon trail (sucré, salé, fruits sec, jus etc …).

J’en profite pour enlever le poncho et hop on repart, 2H26 bon j’ai 6minutes de retard rien d’alarmant.

La vue sur Paris est magnifique et comme vous le voyez le ciel est bien bouché.
Bon la photo est pas top, la descente, j’ai eu du mal à m’arrêter.

2ème partie en sens inverse

Au 20ème kilomètre on reprend le chemin allé mais dans le sens inverse.

Je peux vous dire qu’avec le monde qui est passé c’est une patinoire. Je ne prends plus aucun plaisir et les 12 derniers kilomètres deviennent un long chemin de croix. Non pas que je suis fatigué, mais juste qu’il y a trop de boue, ca glisse vraiment trop, je ne veux pas me blesser avant la saintélyon du coup je passe le plus claire de mon temps à marcher et essayé de grimper les différentes pentes comme je peux.

Chaque traileur croisé à envie de parler, on est unanime on ne prends pas de plaisir. Beaucoup sont sur leur dernière grosse sortie saintélyon, on parle matériel, expérience de course.

29ème kilomètre, enfin on voit le bout de cette forêt, mais comme si le temps nous en voulait c’est l’averse de grêle, puis une deuxième au pied de la butte qu’il faut remonter. J’imagine qu’en cas d’arrivée serrée entre les premiers ca doit être un finish magnifique.
De mon coté je me permet une petite accélération jusqu’en haut pour le baroude d’honneur. Et voila je suis finisher de la première édition du trail des chataignes. Et quelle première. Je pense que niveau temps ca va être difficile de faire pire !

20171112_133820Allez en cadeau bonus je vous mets une photo de mes chaussures  peu près propre à avoir taper sur les 3 derniers kilomètres sur du bitume.

20171112_133824Maintenant direction le gymnase, faut redescendre, pour le ravitaillement de fin.
Et encore une fois le ravitaillement est top et super bien organisé. Je prends ma bière des chataignes me change discute avec des amis avant de rentrer sur Paris !

powered by EndomondoWPlogo

Le trail des chataignes mon avis

Soyons claire, niveau organisation, c’est une des meilleurs organisation que j’ai vu. Retrait de dossard, ravitaillement sur course (même si un seul ravitaillement me laissait septique au début), ravitaillement de fin, douche, parking, bénévoles, la je leur tire mon chapeau.

Par contre niveau parcours je suis plus que nuancé. La première partie, la fin et la boucle ca va.
La forêt, je ne sais pas, j’imagine que sans pluie ou surtout avec moins de boue c’est mieux. Mais je pense qu’un parcours en forêt doit prévoir la pluie, et là y a eu des passages que j’ai trouvé limite dangereux, et d’autres où l’ont faisait des montés et descentes juste pour le dénivelé. Quelques petites modification à prévoir pour éviter les cordes par exemple !

La course annonçait 32Km et 1600D+, j’ai plutôt 32Km et 1425D+, ce qui reste correcte aux erreurs de GPS prêt.

Pour une première avec du recul ça reste quand même une superbe réussite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>