stage de trail – VT BOOST CAMP 2019 – Jour 1

Premier jour au VT BOOST CAMP des VAL THO SUMMIT GAMES.

Avant de vous parler de ce stage de trail, je vais le mettre dans mon contexte.

Premièrement j’ai choisi ce stage de trail pour l’inclure dans ma préparation à la diagonale de fous. Ici on est en très haute altitude et le coach n’est autre que Julien Chorier double vainqueur de cette même course.

Ca c’est pour la partie sportive Ensuite dans l’ultra trail l’aspect psychologique et mental est très important.
Je n’ai pas encore eu le temps d’écrire l’article sur la séance d’initiation que j’ai eu à la méditation mais j’en parle dans mon récit de l’UTPMA (mon premier Ultra trail) car elle m’a bien servie.

En ultra trail on sort de sa zone de confort, clairement, surtout les premières fois (pour les autres fois j’en parlerais si j’en fais plus).
Là pour ce stage j’en sort complètement pour pas mal de choses. Une des principales étant que je ne suis jamais, au grand jamais parti seul quelque part plus d’une journée !
Alors ce dire

c’est bon je pars à l’aventure 5 jours dans une station où l’été il n’y a pas grand monde, pas trop d’endroit où sortir le soir

C’est vraiment pas mon style. On verra comment j’aurais vécu cela à la fin de la semaine.

Ensuite avoir des sessions encadrés par des coach, moi qui fait un peu ce que je veux d’habitude, aux heures que je veux, va falloir que je me contraigne aussi.

Revenons donc à ce qui nous intéresse le VT BOOST CAMP

Jour 1 stage de trail – VT BOOST CAMP

Le programme du jour

Quand j’ai reçu le SMS de Jean Pierre CAMM pour un RDV à 9H comme prévu au niveau de l’office de tourisme au centre de la station, en lisant ce qui m’attendait je me suis posé pas mal de questions.

3H pour accueillir, les participants, présenter le truc, et voir ce qu’on veut.
OK … mais on sera combien pour que ca dure 3H ?
On va courir ?
Je viens en jean ?

Du coup j’y suis allé en manche longue, en tenue, prêt pour courir. Après tout on est là pour un stage de trail, NON ?

Le matin – Accueil et … 9H à 12H

Comme d’habitude j’arrive je suis le dernier (ou presque) 3 minutes de retard. On ne se refait pas. J’avais oublié mon tel.

Jean Pierre CAMM très accueillant se présente nous met à l’aise, tout comme Julien.
On est à peu près 10, de tous les ages, femmes, hommes confondus.

Jean pierre nous fait la présentation des personnages, Julien de la station, puis Jean Pierre du programme et des aspects bureaucratique, mail ect…
On ne va pas faire que courir, il y aura du renfo et du diététique !

Viens le moment où chacun se présente. Toujours délicat dans un groupe, qui commence, honneur aux dames. Chacun présente son expérience, ce qu’il est venu travailler, ces points forts, ces points faibles. Deux personnes sont déjà venus en stage à Val Thorens.
Tous les niveaux sont représentés.

Dans mon cas j’explique mon ancienne pratique de la marche, l’accident, le vaste interne en moins, le trail depuis 2016, l’abandon lors d’un trail la même année, les courses en vue de s’inscrire à la diagonale des fous, l’UTPMA, que j’ai l’impression d’être bon en descente mais très mauvais en montée. Que je suis venu pour apprendre de Julien, progresser en montée et voir si techniquement la descente ca va.

En 1H, les présentations de chacun sont faites, l’ambiance est bonne, le groupe est très éclectiques niveau trail.

Ensuite il nous donne un petit test avec une machine à mettre sur un doigt, qui mesure la saturation (Quesaquo ? Faudra qu’on m’explique mieux je n’ai pas tout compris). J’ai entre 96 et 98 de saturation, apparemment c’est super, on croit que je vis à la montagne (Paris serait-elle perchée sur une montagne que j’ignore), et 64 bpm (le stress de la mesure)

place à la suite …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.