RDV podologue

podologueAu retour de mon séjour de ski j’ai pris une journée pour aller chez le podologue.

Le podologue à quoi ça sert? Il faut tout d’abord savoir que nous n’avons pas tous les même pieds, enfin les même appuis lorsque l’on court. On note 3 familles; universel, appui bien centré; pronateur, pied qui s’effondre vers l’intérieur; supinateur, appui sur l’extérieur du pied.

Une fois que vous savez ça vous êtes bien avancé sur pourquoi aller voir le podologue. En règle général, la plus part des chaussures corrigent un peu votre problème de course, encore faut-il savoir les choisir.
Dans mon cas je suis plutôt supinateur, mais avec mon genoux j’ai souvent des gênes au niveau de la cheville et de l’autre genoux. C’est là qu’entre en jeux le podologue du sport.
Il vous permet de diagnostiquer votre foulée, de vous orienter vers d’autres chaussures de running si vous vous êtes trompé et enfin de vous fabriquer si besoin des semelles orthopédiques pour corriger votre foulée.

Il faut savoir que la plupart des douleurs des coureurs du pieds jusqu’au bas du dos sont dues à des chaussures inadaptées.

Ma rencontre avec le Dr Leurion

Première impression très bonne, c’est un passionné et ancien sportif comme moi. On voit qu’il maitrise son sujet malgré son jeune age. Il m’a même appris de nouvelles choses sur le cartilage de mon genoux abimé, quand aux dernières découvertes sur le sujet.

Première discutions pourquoi vous êtes là, votre parcours ect… Ensuite on passe à l’analyse des chaussures pour voir si je supinateur, pronateur …, Ah oui j’oubliais, lors d’un RDV chez un podologue du sport n’oubliez pas vos anciennes chaussures de sport.
Sinon le bilan de l’analyse de mes chaussures, j’ai une foulée légèrement supinateur, rien de nouveau sous le soleil donc. J’apprends que mon choix guidé par un vendeur est bon et que mes chaussures sont assez universelles.

Maintenant les examens.
podologue_piedPremier, celui des appuis au sol debout sur une plaque en verre qui reflète et accentue vos points de pressions au sol. Là on voit que mon pied droit s’affaisse pas mal sur l’intérieur que ma voute plantaire est proche du sol. Reliquat de ma jeunesse au pied plat corrigé par le port de semelle.
Sinon rien de grave on va passer à l’examen suivant.

Deuxième examen la course sur tapis
La on passe aux choses sérieuses, on chausse les chaussures et on court, pendant que le podologue vous film. Ensuite on analyse votre foulée sur ordinateur, et là encore une fois diagnostique confirmé, un petit effondrement du pied droit qui doit provoquer les douleurs à la cheville.

Le diagnostique est posé, il peut être corrigé par des semelles. Dernière étape prise d’empreintes des pieds sur une machine chauffante pour faire les semelles.
Une semaine plus tard les semelles sont prêtes un RDV de 15minutes pour les essayer et les voila

semelle_dessusLa semelle vue du dessus.
On voit bien qu’elle est incurvée à la forme de mon pied.

 

 

 

semelle_interieureLa semelle vue de profil coté intérieure.
On note le renforcement important talon (noir et orange) et le renforcement sur l’appui avant le gros orteille.

Le plus important est le renfort noir devant le talon qui devrait empêcher mon pied de s’affaisser trop vers l’intérieure

semelle_exterieurLa semelle vue cette fois coté extérieur.

Rien de spécifique à part le renfort rose un peu plus souple que le noir pour permettre aussi à mon pied d’aller un peu plus vers l’extérieur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.