Paris Saint Germain la course 2017 – 20Km – récit

psg_2017_ParcoursLe 21 mai avait lieu la Paris Saint Germain la course, en même temps que la course du grand Paris.
J’avais le choix entre les deux et j’ai choisi d’être le personnal pacer de ma soeur (la famille avant tout) qui courrait pour la première fois une course aussi longue pour voir si elle pourrait s’inscrire au marathon de Paris 2018.

Paris Saint Germain la course – description

La Paris Saint Germain la course fait 20Km, départ au parc floral de paris dans le bois de Boulogne pour une arrivée dans le parc du château de Saint Germain en laye.
Cette course se définit comme une course 50% urbain et 50% nature, bon soyons claire, le nature, c’est que tu cours dans des parcs, quai de seine et forêt mais sur du béton. Je vous laisserais donc juger du 50% nature, mais ça change quand même des immeubles. Le parcours est très agréable.

Autre spécificité vous allez, pour l’ile de France, faire 2 belles montés. La première au niveau du mont Valérien à Suresnes dès le 5ème kilomètre, dénivelé 80mètres environ. Ensuite sur la toute fin du parcours pour accéder au château vous aurez une belle monté à peu près identique voir un peu plus sèche.

psg_2017_profil_Profil

Paris Saint Germain la course – récit

Ce récit de course sera un peu particulier puisque ce n’est pas ma course, j’étais personnal pacer pour ma soeur. Ce serait plutôt à elle de vous raconter son ressenti. L’objectif était ambitieux je trouve pour elle à savoir 2H avec un record à 57min sur 10Km. De mon coté je n’ai fais que me mettre au rythme pour l’emmener au bout de la meilleur façon que je puisse. Du coup je vais vous raconter et vous décrire le parcours.

Le départ

Il n’y a pas de SAS, il se fait juste à coté du parc floral est ombragé, il fait déjà chaud, malgré les 8H du matin. Oui oui tu lis bien 8H du matin la course est vraiment très tôt. Ce qui par la chaleur du WE n’était pas plus mal.

Premier kilomètre on passe à coté de la fondation louis Vuiton, on est en queue de peloton les meneurs d’allure 2H15 sont devant nous, du coup on ne fait que doubler. Ca use peut être en début de course, mais ca évite le sur régime quand on n’a pas de référence sur la distance.
On est en 5’50, ce qui est un poil rapide mais rien de grave pour un premier kilomètre.

Le deuxième kilomètre est en descente je jauge ma soeur, et là elle s’enflamme un peu dans la descente, 5’35, je la calme en lui expliquant qu’elle payera au moins au double à la fin les secondes gagnées maintenant.

Le 3ème kilomètre est toujours dans le bois de Boulogne sur de longues avenues bien ombragé, on est à nouveau dans le rythme.

4ème kilomètre on sort du bois pour prendre le pont de Suresnes, et là encore j’ai du mal à canaliser ma soeur en 5’39. Heureusement le premier juge de paix arrive, le mont Valérien. Ca monte ca pique dans les jambes, je la vois commencer à manquer un peu de souffle. Ca quand on est déjà limite on paye très vite la dépense juste avant. Surtout qu’elle fait de l’asthme, et la montée offre un effort un peut trop sec d’un coup, 6’49Km.
Arrivé en haut ravitaillement, j’en prends des tonnes, elle n’est pas habitué à avoir un porteur d’eau, je me retourne elle en a pris aussi. Du coup je vais en avoir beaucoup trop.
Je vais garder des gobelets pour lui en donner pendant 2-3Km. Mes amis si vous avez un personnel Pacer, mettez vous d’accord sur les ravitaillements avant la course. Surtout que ma soeur s’arrête même pour boire là aussi c’est pas bon, elle va l’apprendre plus tard.

verre_carton_mcdoPar contre carton rouge à l’organisateur !
Vous êtes sérieux avec vos verres Mc Donalds ?
Déjà passons sur le fait que Mc Do sponsorise une course, mais alors les verres ne sont absolument pas adaptés pour les coureurs, ils sont trop larges, on s’en met partout pour presque rien boire.
Va falloir changer ça.

La première descente commence pendant près de 3 kilomètres. Ma soeur doit faire un stop pour refaire un lacet, ca arrive. On est dans des petites ruelles, rien de très glamour, par contre l’organisation au top, des bénévoles à chaque carrefour, c’est pas mal ombragé. Ma soeur est enfin sur un rythme régulier comme il faut.

Les 9 et 10ème kilomètres sont comme les 3 précédents, mais ils sont plats, avant de monter sur le pont  pour traverser la seine au niveau de l’ile des impressionnistes.

Là le ravitaillement se fait un peu attendre, il n’interviendra que vers le 11ème kilomètre. A partir de là on va longer la seine pendant plus de 7Km. La parcours est agréable, par contre la route n’est pas totalement fermée, vous croiserez vélo et joggeur. Le pire, la moto  qui est venue nous enfumer.

Petit raté sur la pose du panneau 16km qui était complètement mal placé, du coup ca peut perturber.

Ma soeur elle à commencé à souffrir et ralentir dès le 11Km, et oui elle était un peu parti comme pour un 10Km sauf que là c’était le double. Je m’occupe de garder les ravitaillement tout le temps de façon a ce qu’elle puisse boire ou manger quand elle veut.

Arrive la deuxième bosse après le 18ème, on monte sur le pont du Pecq. J’essaie de motiver ma soeur qui sait qu’elle ne sera pas sous 2H depuis quelques temps déjà, je lui explique que sous 2H05 ce serait déjà très bien.

La monté vers la terrasse est longue, beaucoup de gens marchent, ma soeur ne lâchera rien jusqu’au bout (bravo à elle), on va doubler pas mal de gens. Une fois en haut il reste encore 500m et un peu de pavé que je trouve casse pate, pour finir par un virage à droite dans le parc du château et 200m de ligne droite.

powered by EndomondoWPlogo

Résultat 2H04 pour elle et fin pour moi d’un WE sportif avec 10Km Aphp samedi matin en 44min, 24H street race d’adidas le samedi après, et enfin cette course le dimanche matin. Je marcherais encore pas mal l’aprèm dans une brocante.

EDIT : ca mérite presque un autre carton rouge, les résultats … il n’y a pas de temps réel. Nous on a mis près de 2min30 à passer la ligne donc c’est vraiment pas terrible.

Il a fait beau il a fait chaud, mais le parcours ombragé a rendu cette course agréable, la médaille est magnifique. Superbe vue sur Paris et la défense depuis la terrasse du château.

20170521_102445

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.