Oxytrail 2019 – récit

L’Oxytrail, c’était le 30 Juin 2019 à la base de loisir de Noisielle.

Comment 2 semaines seulement après l’UTPMA, je me suis retrouvé sur cette course ?
Tout simplement parce que mon ancienne école est partenaire de l’évènement et proposait des dossards aux étudiants et anciens. Chose incroyable à 1 semaine de la course il restait des dossards.
Comme plusieurs amis faisaient le 23km je me suis dis pourquoi pas.

Me voilà donc inscrit sur un 23km avec 220D+ sans aucun objectif à part voir comment j’ai récupéré 2 semaines après 110km et 5000D+

L’Oxytrail 23km

Avant de vous faire le récit de la course je vais vous parler du parcours et de la com sur l’évènement.
Parce que oui le « TRAIL » est à la mode et on le balance à toutes les sauces et c’est un peu le cas pour l’Oxytrail.

Premier point annoncé 440D. Mais y a une subtilité, c’est 220D+ et 220D- … bon passons sur le fait qu’à part la 6000D (à l’ancienne) aucun trail ne communique comme ça. Mais du coup ca fait même pas 10D+ par kilomètre, soit moins d’un mètre pour 100m … limite le marathon de Paris avec tous ses tunnels et les cotes de fin est plus difficile (je déconne bien sur .. quoi que).

Deuxième point annoncé « 85% sur des sentiers entre ville et nature. » ce qui veux dire pour moi 15% de béton soit 3,5km max de béton. Clairement ce n’est pas le cas, il y a déjà un passage de 1,7km de route, suivi par du stabilisé gravier, comme le béton et on reprend ensuite 1km de route … et ca rien qu’entre le 7ème et 11ème, et y en à d’autres.

Je parlerais plutôt de course nature, mais loin du trail habituel.
Une fois ceci accepté le parcours est plutôt agréable

L’Oxytrail la course

Ce jour là il fait super chaud; Alerte Canicule en coures; moi qui n’aime pas ca ce n’est pas gagné, j’ai décidé de tester mon sac de trail avec ma poche de 1,5L, pas d’arrêt ravitaillement (coucou Hélène), et pas de bouffe voir comment je tiens.
J’ai donc dans le sac 1,5L d’eau, une pastille stimium et 2 fraises tagada (j’en prendrais 1 autre sur le parcours)

Sur le départ la dream Team Adidas est présente

L’oxytrail c’est parti

Il faut savoir qu’il y a deux SAS, un pour ceux de la FFA et nous derrière ! De toute façon ce que je pense des organisations FFA, c’est toujours la merde, en plus impossible de retrouver ton chrono réel juste après la course. Tu as celui FFA, sauf que je suis partis 6min après à peu près !

Objectif moins de 2H sur et tenter de se rapprocher des 1H50 soit 5min par kilomètre

Le départ est large c’est sympa au milieu d’une grande pelouse ca part vite et moi encore plus. On entre dans la forêt la ca bouchonne un peu, en voulant doublé direct dans les orties. Après j’ai ralentis pour trouver des passages propices.
On ne s’en rend pas tout de suite compte mais ca descend un peu. Premier kilomètre en 4’35 !

Ah ouais c’est partis quand même super vite

Pendant 2 kilomètres on est encore en forêt, j’essaie de ralentir, mais ca veut pas et je suis embarqué par la foule ! 4’44 et 4’46 au kilo.
Bon c’est pas tout mais on est quand même en alerte canicule, du coup j’ai mis en place une stratégie niveau hydratation.
Tous les 3 km je prend de l’eau dans la bouche que je met ensuite dans la casquette, et ensuite je reprends de l’eau et je bois. En gros toutes les 15minutes.

Pour l’alimentation la stratégie c’est : ayant pris la pastille de stimium au départ, il me reste 2 fraises tagada à prendre au 8ème et 16ème. Ca c’est pour la théorie (j’ai un barre énergétique au cas ou)

Une petite danse ?

On arrive dans le parc du château de champs sur Marne où sont présent des gens en costume. Ambiance très sympa, j’en profite pour une petite danse d’une volte avec une figurante.
A la sortie du château ravitaillement. Moi j’en veux pas mais je suis ralenti tout de même.
Résultat 5’01 au kilomètre (bon ca monte aussi un peu)

C’est bon je suis dans le rythme

Enfin ca c’est avant le groupe de musique et une partie descendante. Comme un avion je te dis, personne ne me double. J’ai beau prendre ma tagada à peine je ralenti. Pareil avec la technique eau dans la bouche puis dans la casquette et je bois ensuite.
Même pas le tuyau percé qui coule coté droit ne me fait ralentir alors que ca me gêne niveau sensation.
4km entre 4’19 et 4’38. Un avion je te dis.

On est maintenant sur une partie plutôt plane, du coup les chronos remontent un peu mais j’avance toujours à un rythme effréné à savoir moins de 4’40 de moyenne, jusqu’au 14ème kilomètre et un peu plus de l’heure de course.

Y a du soleil et des traileurs …

Au 14ème on est sur une section sans ombre, un long chemin déjà depuis 1km pour nous mener à la base de loisir de torcy où les gens se baignent et font bronzette, pendant que toi tu sues comme un âne en pleine canicule. Et pour ne rien arrangé y a une petite butte à ce niveau.
A la fin de celle ci j’ai beau passer sous le brumisateur j’ai pris un coup de chaud, du coup hop une fraise tagada (j’en ai choppé une autre dans mon sac à un ravitaillement)

Le chemin de croix pour moi va se poursuivre tout le long de la marne jusqu’à l’arrivée.
Heureusement certains passage à l’ombre me font du bien.
A partir du 18ème je bois plus souvent tous les 2 kilomètres.
Cette fois la moyenne est autour de 4’50.

Alors bien sur c’est plus rapide que prévu à l’origine, mais j’étais chaud pour passer sous 1H45 finalement, et là je vois que c’est difficile.

Au 20ème c’est là où je suis au plus mal, le kilomètre est pourtant plat voir légèrement descendant passe en 4’51. Là c’est cuit pour faire moins d’1H45 comme je ralentis au lieu d’accélérer, j’ai en plus perdu depuis le 15ème pas loin d’1minute sur 4’40 de moyenne.

La monté finale de l’oxytrail

Je dépasse des coureurs dans un état bien pire que le mien, et pour la première fois depuis le début de la course je me fais doubler par quelques un sans rien pouvoir y faire que de penser à m’accrocher.
Pour cumuler à la chaleur mon estomac se met à gronder.

Puis je aller plus loin?
Ou dois je prendre ma barre?

Il reste moins de 2km, on entre à nouveau dans la forêt du début, mais cette fois ca monte, je suis seulement focus sur moi même, je n’entends même pas les copains m’appeler pour la photo.

La dernière ligne droite au mental, mais en fait je n’avance pas. Je finirais autour de 1h46:20.
Et direct je me jette sur le ravitaillement. Pas d’eau, non là j’ai géré comme il fallait il m’en reste d’ailleurs dans la poche.
Non mais de nourriture, j’étais sur une fringale énorme que j’ai géré au mental. Au moins je connais mes limites maintenant à ce niveau 1h30 max sans manger à peu près.

Comme je le disais au début, merci la FFA qui m’annonce un temps de 1h52:29 et 285ème.
Il faudra attendre quelques jours pour le temps réel de 1h46:11
100ème senior c’est beau c’est rond et 224ème au général sur 1380 sur cet Oxytrail 2019.

Remerciement

Je voudrais remercier PPA running club pour le dossard, Ankhiet et Magalie pour les photos, et à tous les autres de m’avoir motivé.

Pour moi c’est un très gros résultats sur cet oxytrail 2 semaines après l’UTPMA.

Place  au repos du guerrier en rentrant après une bonne pizza.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.