Marathon de paris 2017 préparation semaine 6 bilan

mdp_departVoici le bilan de ma semaine 6 de non préparation au marathon de Paris 2017. Et pour une non préparation ca va vraiment en devenir une. Vous verrez qu’il est vraiment possible de finir un marathon en étant un minimum sportif tout au long de l’année.

Depuis l’ouverture de mon blog c’est la première fois que j’ai vraiment des doutes sur tout ce que je suis capable de faire. La faute à une soirée de Juin 2016, enfin surtout la faute à pas de chance

Comme chaque semaine commençons par un visuel récapitulatif des semaines précédentes :

Janvier

prepa_marathon_s4_endomondoFévrier

prepa_marathon_s6_endomondoMarathon de paris 2017 préparation semaine 6

fracture_fatigueCette semaine n’est pas vraiment une semaine de préparation. Lundi le lendemain de ma sortie longue je me suis réveillé avec le pied gauche gonflé et marron sur l’avant. La pose du pied était difficile et le déroulé quasi impossible lundi.
J’ai de plus une douleur au dessus à un endroit bien précis. Et quand on est sportif, malgré que ça ne m’était jamais arrivé, j’en ai vu des cas comme ça, quand les symptômes sont :

  • gonflé
  • bleu / marron
  • point précis très douloureux
  • arrivé sans coup et pas tout de suite après la première petite douleur

le diagnostique est souvent fracture de fatigue. Surtout si vous n’avez pas fais de sport ou très peu pendant une longue période comme moi, et que vous êtes en augmentation de volume et de vitesse et donc les tensions augmentent.

Si ca vous arrive pas de bêtise, on arrête tout et tout de suite, on glace, et on ne reprend pas tant qu’on a pas vu un médecin, et on essaye de ne pas marcher aussi.

Fracture de fatigue

Dès le lundi je prends conscience de l’ampleur problème et du risque que j’encours.
Je glace dès le matin pour tenter de faire dégonfler, je met du ketum. J’avais glacé le dimanche soir car j’avais une petite douleur j’ai bien fait ! Je glacerais matin et soir 20 à 30 min, plus ketum, huiles essentielles de gaulthérie, arnica.

Du coup je veux éviter le métro pour rester debout, je prends le Velib en baissant la selle, en appuyant sur la pédale avec le talon et en ne mettant que le pied droit au sol. Idem le soir, vélo, pour aller essayer de nouvelles chaussures. Je voulais les changer j’ai besoin de me remonter le moral et de me donner un but, car si c’est une fracture de fatigue c’est 1mois et peut être plâtre.

Je prends RDV podologue pour le jeudi matin, j’ai une radio du pied que je ferais le mercredi à 17H.
Dès que je peux je prends le vélo à la place du métro pour éviter de marcher (J’appuie toujours talon).
Enfin ca c’est quand la borne du Kremlin a des vélos. Mr Velib Tu la remplis quand cette putain de borne !

fracture_fatigue_radioLe RDV avec le podologue arrive, résultat, la fracture n’est pas visible, c’est un début de fracture de fatigue avec rupture du périoste qui entoure l’os d’où le fort gonflement et le bleu.
Je lui explique ce que j’ai fais, il me dit c’est parfait, surtout l’arrêt de la marche et le passage au vélo.
Conclusion, il s’agit du reste de ma fracture de Juin 2016 pour laquelle j’ai compensé sur l’extérieur pour soulager mon doigt de pied, qui n’est d’ailleurs pas totalement remis d’après lui.

Bilan, il me réajuste mes semelles pour éviter l’appuie sur les métatarses en question, je dois marcher en basket, interdiction de piétiner, exit les musées et les transports le plus que je peux, je ne dois pas sauter non plus, exit les sorties en boite.

fracture_fatigue_semelleOn voit le creux sur la semelle vers l’extérieur, l’ajout de la partie rouge pour appuyer plus sur l’arrière, le retrait d’une partie noire sur la partie avant intérieur pour appuyer plus vers l’intérieur.

Par contre ma blessure a apparemment commencé à cicatriser du coup il me donne un protocole de cicatrisation qui en résumé donne ceci :

  • 3 à 4 séance par semaine
  • marche (1H max) / vélo (autant je veux) / elliptique (30min max pas d’appuis sur l’avant le plus a plat sans trop de résistance)
  • 3X1minutes à courir à étaler sur la séance et à augmenter en nombre au fur et à mesure
  • glace en fin d’entrainement
  • bon apport alimentaire
  • Dès ca gonfle ou ca fait mal on arrête tout !

Objectif, déclencher un mécanisme de cicatrisation et aller au semi de Paris si tout se passe bien à 5’30 au lieu de 5′, puis une semaine sans rien, puis ski, le 6 Mars je le revois on refait des semelles complètes si possible. Je garde bien sur le renfo musculaire et gainage une fois par semaine, mais je ne dois pas mettre de poids sur mon pied gauche ni sauter.

On reprend pour les 3 dernières semaine l’entrainement progressif pour le marathon en augmentant tranquille les distances.

Fin de semaine

La fin de semaine elle sera comme prévu, 2ème RDV chez l’ostéopathe, qui finira de débloquer le dos. Tout est ok pour lui, il me remet aussi un peu les jambes, j’en ai eu des grosses courbatures

Dimanche

Première journée du protocole de cicatrisation

  • 25minutes de vélo (Velib, qu’il est lourd ce vélo)
  • 4X6min de marche entre coupé de 3X1min de course, … En général en entrainement classique c’est l’inverse
  • 25minutes de Vélib

Je me suis sentis super bien, le vélib avec son poid (22Kg) fait clairement travailler plus les jambes que le cardio.
Le début du protocole course c’est super bien passé, mais la 3ème répétition de 1 min au bout de 40secondes j’ai eu une petite pointe au pied, donc j’ai peut être fait un peu trop aujourd’hui.
J’ai bien glacé en rentrant.
Le prochain sera Mercredi.

Statistique duréeprepa_marathon_s6_stat_temps

 Statistique kilomètreprepa_marathon_s6_stat_km

Bilan

Comme je le disais, je vais vous montrer qu’en étant un minimum sportif on peut finir un marathon en pratiquant un sport plaisir. Exit les séances pénibles comme le fractionné.
Les statistiques que je vais vous présenter pour les 5 prochaines semaines ne seront pas forcément utilisable, mais on verra ce qu’il en ressort.

Pour l’instant je reste confiant, on verra au fil des semaines.

Le vélo et la marche ont remplacé les Km de course, l’activité a fortement baissé en H à cause de la blessure, pas de sport lundi et mercredi et de l’ostéo qui était prévu.

One thought on “Marathon de paris 2017 préparation semaine 6 bilan

  1. hello clément,
    bon, je vois que la santé sportive n’est pas au beau fixe, un peu comme moi….
    je crains qu’en continuant ton programme, tu vas te blesser plus gravement, tu y as pensé ?
    je vois françois qui a eu aussi une fracture de fatigue au tibia juste avt de courir le marathon de nice, le médecin lui a prescrit 3 mois sans course à pied…et même après ça, il sent une gêne…
    de mon coté, j’avais 3 trails de prévu ce semestre, malheureusement, je pense que c’est mort pour moi 🙁
    même si je guéris, je perds en musculation en souffle, bref, si c’est pour ne pas finir ou finir dans la douleur et surtout risquer fortement de se reblesser, je dis non
    nous ne sommes pas des machines, un moment ou un autre notre corps nous fait payer nos excès
    sinon faut qu’on trouve un moment pour se boire un verre 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.