Le marathon de Paris 2017 le jour de mon anniversaire – récit

Marathon de Paris c’est parti

marathon de paris 2017 departLe départ de mon SAS se fait par la droite, je suis dans la partie gauche, j’attends un peu et passe à droite et descend tranquillement vers le départ, je profite un max du moment, et bois mes dernières gorgées d’eau avec ma bouteille sport que j’ai failli oublier en partant.
Et cette bouteille bouchon sera d’une importance capitale durant toute la course.

Me voila lancé dans la descente des champs Élysées, je regarde les gens le soleil, j’essaie de profiter un max, mais le coeur n’y est pas encore, trop de soucis encombre ma tête à ce moment précis … et puis le premier kilomètre passe avant même l’arrivée à la concorde que nous contournons cette année par la droite.

C’est à ce moment que le destin me rappel à cet événement, une jeune fille n’arrête pas de crier que c’est son anniversaire.
Un coureur à coté d’elle bouteille à la main, il est comme moi c’est son jour, nous ne devons pas être les seuls. Je fais ce que j’aurais aimé qu’on me fasse si des amis avaient été avec moi et crié la même chose à la foule, je ralentis, je me mets à sa hauteur et lui demande si c’est bien son anniversaire. Il me répondra par la positive. Je lui souhaiterais en lui disant que moi aussi, ils feront de même et m’inviteront à ouvrir la bouteille avec eux au 6ème kilomètre. Ca aurait été avec plaisir mais nous nous révérons plus.

C’est à ce moment que je repense aux paroles de ma femme

Je sais que tu peux le faire
Vas y quand même

Si tout c’était bien passé dans la prépa j’aurais tenté 3H30 mais là c’est utopique, du coup je me dis allez on tente autour de 3H45, c’est 5’20 par kilomètre, donc à peu près 5’15 au téléphone.
Je me dis allez vas y fonce tu verras

Comme le début du parcours est en descente ça défile, moins de 5min au premier puis autour de 5’05 pour les suivants jusqu’à bastille et les premiers amis qui sont là pour m’encourager. Le ravitaillement est un peu compliqué je perds pas mal de vitesse.
mon premier 5Km est en 25’50 temps officiel, 5’10 de moyenne l’allure est un peu rapide pour un marathon.

Un ami devait me photographier après le 6ème kilomètre, mais je le loupe totalement, je ne me souviens même plus ce que je faisais à ce moment là.

Je me sais trop rapide, et essaye de décélérer, mais quand je décéléré je réduis trop ma vitesse et quand je raccélère c’est la même chose je suis trop rapide.
Je mets 4 kilomètres à me caler.

L’an dernier à cet endroit j’étais au top et j’étais partis seul. Là je suis déjà seul depuis le début, je n’ai pas du tout de bonne sensation, et pourtant je suis réglé comme une pendule 5’16 au kil.
J’ai une légère envie d’uriner mais avec le soleil je me dis que cela passera. Pour l’instant j’ai de la chance il y a pas mal d’ombre entre les immeubles et les arbres. Bon je zigzag de gauche à droite pour trouver l’ombre, mais moi je ne supporte pas la chaleur et le soleil. Alors si je commence à le prendre dès le début, je vais le payer cher sur la fin.

Le premier semi

On entre dans le bois de Vincennes, les kilomètres continus à défiler le deuxième 5Km est fait en 26’40, soit presque le temps prévu.
Je commence à me relâcher, et à me dire :

c’est bon tu y es
relache toi t’es parti pour un bon bout
profites
prends du plaisir

Je fais le tour du bois de Vincennes, je dois vous dire que comme l’an dernier je ne me souviens très peu de cette portion, sauf de l’appel que j’ai reçu au 14ème de mes amis pour me souhaiter un bon anniversaire. Ils pensaient que je partais à 10H! Du coup j’ai décroché en plein parcours et ça a bien fait marrer les gens autour.
Merci à la personne qui m’a confirmé qu’on était bien au 14ème.
Sur le coup j’ai perdu un peu de temps mais ça m’a redonné un coup de boost.

Mais voila déjà la sortie du bois, je sais que ma famille m’attends un peu après le semi.
Dans ma tête je calcul mes temps pour savoir si je passe sous les 3H45, et à ma grande surprise je suis en avance et je suis bien.
33842618471_a60f424a35_oLes pensées se bousculent

Tu vas claquer un temps
et si tu y arrivais
et si tu prouvais bien plus que ce que tu pensais ?

Je passe le semi en 1H51, soit un prévisionnel de 3H42 et comme je voulais un négative split on pourrait imaginer si j’étais super en forme 3H35, mais je sais que je serais plus vers 3H50, mais pas grave, je fais un truc là.

Je cherche la famille, je ne la vois pas, je m’inquiète, m’ont-ils loupé? ont ils été bloqué dans le RER?
Mais finalement je les vois un peu plus loin presque à Bastille, cette année pas d’arrêt prévu à part pour donner le chargeur de téléphone (oui ma batterie ne tient pas un marathon)

Les voir me donne un coup de boost de fou, d’ailleurs je vous conseille d’avoir quelques supporters après le semi.

Retour à la bastille, cette année ca ne bouscule pas trop, on descend sur les quais, j’avais légèrement marché l’an dernier au ravitaillement l’an dernier ce que je m’interdis cette année.
Je continue sur mon rythme entre 5’10 et 5’20.

Le pacer de Luxe

Arrive le moment le plus bizzare de ce marathon, le tunnel!  Il fait super beau et dans le tunnel 0, mais je dis bien 0 lumière, je ne sais pas pourquoi au moment ou je suis entré dedans il n’y avait pas de lumière, je ne vois pas à 5 mètres et ça va durer une bonne partie du tunnel.

img_0110A la sortie m’attends l’ami Xav, mon compère qui me rattrapa sur la ligne d’arrivée l’an dernier.
Niveau course on se connait bien, on s’entraine ensemble et d’habitude le lièvre c’est moi sur 10Km. Aujourd’hui il a fait photographe pour la team bastille et il vient m’aider sur cette fin de parcours à partir du Km 27.

Le rythme à ce moment là est toujours bon on est sous les 5’20/Km. Mais les quais c’est pas une partie de plaisir à Paris, ça monte ça descend, on prend les tunnels et ça dur comme ça jusqu’après le mur du 30ème, que je passe tranquille.

Là on rentre presque dans l’inconnu, je suis presque au double de mes entrainements max. Dans ma tête je commence à me préparer psychologiquement

L’an dernier t’as marché au 34
Tu peux tenir au moins 3H
fait plus cette année

A l’approche du 33 on double notre ami Seb (runSebRun) qui fait le pacer pour Arthur. Juste après mon meilleur pote d’enfance (Joce) est là aussi pour mon anniv, je suis super content, et encore plus quand il me dit qu’il va faire un bout avec nous.
Je parle avec lui et nous somme dans le faux plat montant qui monte vers le bois de boulogne, ca devient dur et m’appercoit que je touche comme l’an dernier à mes limites.

Je me rends compte que nous sommes plutôt autour des 6min au kilomètre ce que me confirme XAV.
Autour de moi ca commence à tituber, et je comprends le problème, la chaleur commence à sérieusement m’attaquer.
On a beau être dans le bois de Boulogne, les avenues sont larges et il y a très peu d’ombre.
Et pourtant jusqu’ici j’étais réglé presque comme une horloge
allure_marathonJe suis à 6min au kil, si je tiens jusqu’au bout je passe large sous les 3H50, j’en reviens à peine.

Les kilomètres ne passent plus comme au début 35, 36, 37, 38, et pourtant je ne suis pas non plus une tortue, je suis en dessous de 6min au kilomètre, je tiens au but, je vais y arriver.
On est dans une montée avenue de longchamps, ca fait un moment qu’on est au soleil, je commence à avoir chaud et faim, les jambes sont dures. Je décide d’aller vers l’ombre pour vouloir m’étirer 30secondes et boire tranquille pour refroidir un peu.
Après tout Diniz est un spécialiste des arrêts.

Et là c’est le drame

J’étire ma première jambe, je me sens déjà un peu mieux, puis je veux étirer la deuxième.
A peine ais je lever le pied du sol qu’une contracture me prend derrière la cuisse gauche!
Je me plie, Xav essaye de me masser, rien à faire, jambe impossible à plier.
Je prolonge la pause à l’ombre et en profite pour une pause technique.

Là il faut prendre une décision, le ravitaillement n’est pas loin on va marcher. Xav me tend une barre, bof, ce ne sont pas les miennes, j’aime pas trop, mais merci.
On arrive au ravito, je prend de l’eau, du sucre, et continue à marcher, toujours mal, la faim elle se dissipe.

Je perds presque 10minutes dans l’histoire!

Le final

img_6971_33842582221_oJe regarde ma montre, il reste un peu plus de 3Km, et je découvre que si je redémarre, je peux peut être passer sous les 4H.
Je redémarre, les jambes sont lourdes, j’ai l’impression d’envoyer du plomb dans le sol. Mes potes me hurle dessus, je m’engueule moi même

Putain, si tu passes pas sous les 4H le jour de ton anniv tu vas t’en vouloir toute ta vie!

Ma famille est juste avant le 42ème, ils ont ma belle pancarte et ma go pro, j’accélère pour avoir le temps de tout prendre, Xav me cherche je suis devant lui en 5’20, 40ème, 41ème, mes potes se font sortir, mes parents sont là, pas le temps pour la photo sinon y aura pas de sub 4H et je veux profiter de l’arrivée.

Le rond point de Dauphine, le chrono est bon ca va le faire, l’arrivée est là dernière accélération jusqu’au tapis vert.
Je tend ma pencarte, le speaker me souhaite joyeux anniversaire. Je passe la ligne en 3H59’26, quel pied (photo de Gui Fav)

marathon_paris_2017_arriveeLe mot de la fin

Voila, j’ai terminé mon pari, de montrer qu’on pouvait finir un marathon en étant un minimum sportif toute l’année et sans préparation spécifique et loin de tous ces fractionnées (que je déteste).
Bien sur je suis loin des 3H30 annoncée, mais j’ai fait 1 mois sans courir à cause d’une fracture de fatigue, et ma plus longue sortie sans s’arrêter c’est limité à 1H30 et 17,5Km, là où j’aurais du faire 2H30 et 29Km seul.
Sans compter la chaleur écrasante du jour et mon état psychologique qui au départ n’était pas le bon le jour J.
Si vous pouvez essayé d’avoir un ami avec vous à partir du 27 jusqu’à la fin, ca aide clairement d’être plusieurs.

J’espère vous avoir donné envie de courir un marathon

Après le marathon de Paris 2017 place au marathon du mon blanc, pour lequel je vais courir pour une association de projets sportif par les enfants pour les enfants. Si vous voulez participer au projet j’ai ouvert une cagnotte pour recevoir les dons.

Voici le résumé de ma course :

powered by EndomondoWPlogo

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.