Le jeûne thérapeutique

Bilan jeûne thérapeutique

J’ai fait ce jeûne sans accompagnement médical, mais j’étais déjà habitué des jeûnes courts.

J’ai trouvé bien plus facile le jeune sec. Le fait de ne rien mettre dans mon estomac et à ma bouche m’empêchait de penser à manger et de ressentir les sensations de faim de l’estomac qui gargouille à chaque fois je lui balance de l’eau.
A l’avenir même pour les jeûnes courts, je ferais la pratique du jeûne sec.

Contrairement aux idées reçu je n’ai pas eu de coup de fatigue. C’est d’ailleurs plutôt l’inverse. J’avais une pêche énorme et j’arrivais à me concentrer plus facilement au boulot le lundi.
Je n’ai pensé à boire et c’est devenu une obsession que quand j’eus acheté mon eau de coco.
Et le lundi soir une fois rentré à la maison j’aurais pu ne pas manger et me coucher. Mais je ne voulais pas pousser trop loin.
Ah oui au passage pensé à faire vos courses avant en début de jeûnes, au cas ou et surtout pour éviter de penser à quoi manger et pour avoir les produits spécifiques.

La gestion du froid, j’ai découvert dans mes recherches que malgré que je ne buvais pas beaucoup d’eau directement au verre en journée, j’en consommais trop par rapport à mes besoins, car la plus part de mes apports annexe en contiennent. D’où les sensations de froid le soir.

Les autres symptômes du jeûnes comme le mal de tête sont faible chez moi du fait de ma pratique 4 à 5 fois dans l’année. Mais le mal de tête peut être important. Si vous vous sentez vraiment mal arrêtez.

Comment savoir si cela a fonctionné ?

Je ne suis pas médecin, mais j’avais des séances de kiné, et je peux vous dire que la marche est revenu à vitesse grand V. La course aussi très rapidement, ma rigidité et tension musculaire extrême habituelle aussi. Et c’est cette dernière qui a été le plus impressionnante, car en l’espace de 3 jours le kiné avait du mal à m’étirer.

1 semaine après ce protocole je reprenais la course tranquillement et 17 jours après ma reprise de la course avec au milieu un semaine au ski j’ai couru le marathon de Paris en 3H46.
Alors oui je n’ai pas fait l’écotrail, quoi que j’aurais pu, mais j’ai joué la sécurité sur ma semaine de ski avec les amis.

J’ai eu avant le ski une visite de contrôle médical qui a montré une sur-cicatrisation à un niveau de la blessure, signe de la production massive de cellule. Le soucis c’est que mon kiné étant mauvais j’aurais du avoir des massages sur cette zone qu’il n’a pas fait. Il me faudra d’autre séance avec onde de choc pour retirer cette trop grande cicatrisation qui a formé une boule.

Le mot de la fin

Je vous remercie si vous êtes arrivé jusqu’ici car l’article est vraiment long.
J’ai pris énormément de temps pour écrire cet article, essayé de le faire le plus court possible avec le maximum d’informations, mais ce fut difficile, tellement il y a à dire.
J’ai des tonnes de notes et des heures voir des jours de recherches pour ce vaste sujet.
Je ne sais pas s’il est effectivement dans sa forme définitive. Je le mettrais à jour suivant les retours, et le complèterais si je vois des oublis.

Quelques références :

Reportage Arte sur le jeûne : https://boutique.arte.tv/detail/jeune_nouvelle_therapie
Recherché dans google le docteur Filanov russe de son état
Justine lamboley livre : »jeuner à la maison »
Albert MOSSERI qui a fait une étude sur la couleur de la langue lors du jeûne.
Et le plus controversé de tous, j’aime bien ce genre de personne qui oblige les autres à ce remettre en cause, mais qu’il ne faut jamais suivre à 100%, thierry CASASNOVAS que vous retrouver sur son site regenere et sa chaine youtube. L’avantage c’est qu’il montre les vrai études faites sur tous les aspects scientifiques du jeûne.

Sommaire

  1. Explication du jeûne thérapeutique
  2. Le jeûne thérapeutique en pratique
  3. Mon bilan du jeûne thérapeutique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.