Le jeûne thérapeutique

Une pratique bien connue des coureurs est celle de courir le matin à jeun. Je vous en parlais dans un article « courir à jeun » il y a un petit moment déjà.

Il existe aussi des pratiques de jeunes liées à la santé, dont Arte a fait un très bon reportage avec la Russie ayant les recherches les plus avancées.

Dans le cadre de ma blessure à l’ischio jambier j’ai testé le jeune thérapeutique

Dans le cadre de cet article je voudrais préciser qu’il est ici aucunement question de religion
Que je ne suis pas médecin, et qu’il ne s’agit que de recherches et tests personnels

Dans cet article je vais aborder plusieurs questions que je me suis posé et qui vont aller vers l’explication du jeûne thérapeutique.
Attention toutefois, on ne se lance pas dans le jeûne long ou sec comme ça du jour au lendemain. Il y a de fort risque pour la santé.
J’expliquerais mon cheminement dans la fin de l’article.

Qu’est ce que le jeûne ?

Le jeûne est une pratique consistant à l’arrêt de l’alimentation.
Il existe 2 types de jeûne.

  • Le jeûne à l’eau pendant lequel on ne mange pas mais on boit
  • Le jeûne sec pendant lequel on s’abstient de manger et de boire

Quand commence le jeûne ?

C’est une des premières questions que je me suis posé. Si je mange, le temps que je digère je ne jeûne pas vraiment.
Et effectivement on estime que le jeûne au niveau du corps débute 6H après le dernier repas, ou boisson si vous faites un jeûne sec.

Le fonctionnement du corps lors du jeûne

On a toujours appris que pour fonctionner le corps a besoin d’énergie, que nous puisons dans notre alimentation.
On a aussi appris que notre corps stock cette énergie dans certains organes et sous forme de graisse.

Nous sommes aujourd’hui une race évoluée de façon intelligente, mais notre corps lui, cette magnifique machine qui fonctionne grâce à nos gênes lui n’a pas évolué à la même vitesse.
Cela fait à peine 200 ans que nous avons de la nourriture à profusion, mais avant la disette était régulière.
Et il fonctionnait très bien en période de disette (jeûne obligatoire)

Lors de cette période le corps se sert d’abord dans ses réserves, mais il se sert aussi sur lui même. C’est ce qu’on appel l’autophagie.
Et c’est tellement bien fait; on ne sait d’ailleurs pas très bien comment ça fonctionne; que le corps se sert d’abord dans les cellules défectueuses (ce qui est vicié). Car ces cellules pour fonctionner comme les normales consomment beaucoup d’énergie. Il s’en sert donc en les transformant en énergie, et en plus cela permet d’économiser en fonctionnement.
En gros lors d’un jeûne il y a une sorte de nettoyage du corps, par la suppression des cellules endommagées, du rejet des toxines, détoxification ect … pour arriver à un régime de consommation d’énergie minimum.

On peut vivre sans manger mais pas sans boire …

Là ici il s’agit de vieille croyance. En fait lors du jeûne lorsque le corps transforme la graisse, la graisse contient elle même de l’eau, qui est utilisé par le corps.
Il est estimé qu’une jour de jeûne sec correspond à 3 jours de jeûne à l’eau.
Je trouve moi même qu’il est plus facile de jeûner sans eau. (je m’expliquerais plus loin)

Autre effet du jeûne

Aujourd’hui on sait que le jeûne provoque un pic d’hormone, dont les hormones de croissance.


Voila pour les présentations (s’il vous manque des informations n’hésitez pas à demander en commentaire)

Prochaine page le jeûne thérapeutique en pratique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.