LA Finale #BoostEnergyLeague 2016

BEL_drapeauCa commence à se savoir dans tout Paris Adidas a créé le running de groupe et la compétition qui va avec la #BoostEnergyLeague.

Il y a une semaine c’était la finale de cette compétition qui a vu s’affronter 11 quartiers de Paris dans le temple du sport Français et de l’athlétisme qu’est l’INSEP. J’ai eu la chance et le privilège de pouvoir participer à cette finale en représentant le quartier #BoostBastille

Cela fait maintenant une semaine, j’ai eu le temps de redescendre sur terre, mais quelle journée. Merci à Adidas et à l’équipe de #BoostBastille de m’avoir accueilli dans leur groupe depuis plusieurs mois et de m’avoir permis de revenir dans ce lieu mythique que j’ai arpenté plus d’une fois il y a une dizaine d’années. Merci Camille d’être l’instigatrice de tout ça et peut être un jour tu passeras lire ce blog.

Place à LA Finale #boostEnergyLeague 2016

pointe_2En ce dimanche je me lève pour préparer un sac spécial; un sac qui contiendra mes fameuses pointes; je ne les avais pas remise depuis la fac (2005) et déjà à l’époque un 400m à l’INSEP pour avoir des points à ma licence. J’ai bien cherché, mais pas de trace de photos, à l’époque le numérique n’était pas tant répandu que ça. Et la fois d’avant … et bien avant mon accident en juin 2001 là aussi pour un 400m.
Malheureusement ce ne sont pas des Adidas, mais elle sont bien flashi comme j’aime.

boostbastille_t-shirt_2Vous pouvez déjà imaginer l’émotion que j’ai à mettre ces reliques dans un sac direction une compétition qui plus est à l’INSEP. Pour moi c’est un rêve. Mais dans le sac j’y ajoute aussi le T-shirt de la team fraichement acheté et floqué. J’ai pris le parti d’un manche longue très fin qui manquait à mon dressing de coureur. J’ai fait le choix du logo en blason que je trouve plus emblématique d’une confrérie. (Et oui la #boostEnergyLeague c’est un peu une secte). Vive #BoostBastille.

Tous les coureurs avaient RDV au QG à 14H pour les dernières consignes, la remise des dossards et bracelet de coureurs. On se congratule un peu tous et sommes super content d’être sélectionné pour porter haut et fort les couleurs de #BoostBastille tenant du titre.

On retrouve par la suite nos copains supporter au château de Vincennes pour se rendre en bus à l’INSEP. Un bus une équipe et l’ambiance chauffe dans le bus. A partir de là tout va aller très vite.

L’entrée dans les vestiaires, les encouragements, on se change pour aller s’échauffer, retour au vestiaire avant un dernier cris de guerre. Et l’entrée dans la salle mythique.

BEL_vestiaireLA Finale #boostEnergyLeague est en deux épreuves. Le runner ball, tous les coups sont permis dans le vélodrome de l’INSEP, casque et genouillères de mesure. Il faudra être stratège; entre les lignes droites à plat et les virages avec une pente bien raide. On ne pourra pas doubler n’importe où. Malheureusement pour notre team nous serons éliminés dès le premier tour. Mais je vous rassure tous les coureurs ont été plus que fair play. Cette épreuve a vu la victoire de #boostSentier.

BEL_runnerBallMais LA grande épreuve est le relai de 40 personnes (20 Hommes + 20 Femmes par team) sur la piste de 340mètres. Je suis dossard 4 et donc je dois être prêt bien avant le départ. Car dès ce sera parti j’aurais moins de 3minutes à attendre pour mon tour.
Les tours vont s’enchainer à une vitesse incroyable, et suivant les stratégies des uns et des autres les places vont évoluer au cours des 40minutes que dureront la course.

Comme je vous le disais avec mon dossard 4 je n’ai pas vraiment le temps d’attendre, je stress un peu, le lieu, et surtout je me suis fais mal à l’arrière de la cuisse gauche à l’échauffement. Quand mon coéquipier arrive nous sommes 5ème, et je loupe totalement mon départ, du coup on se rentre un peu dedans. Mais au jeux des tours j’ai 2 filles devant moi que je vais littéralement avaler.

BEL_clementMais la problème grosse douleur à l’arrière de la cuisse gauche, ça prend 5 secondes dans ma tête pour me dire :

Allez il reste 200m

pour l’équipe t’y vas

Alors oui j’ai quand même ralenti, mais mon objectif maintenant c’est le mec devant moi que je rattrape un petit peu. Je ne suis pas très loin derrière, mais voila encore une fois le passage de relai ce n’est pas ça. Contrairement à d’autre j’ai l’habitude de la gestion d’effort sur ce genre de course, résultat je suis à bloc pour les 100 derniers mètres et j’arrive beaucoup trop vite pour mon coéquipier là où il devait s’attendre à ce que je ralentisse comme les autres. C’est un gros tampon qu’on se prend et le relai manque de tomber mais il fini par s’en saisir. Nous sommes à ce moment là 3ème. A cause des 2 passages de relais bof mon temps n’est pas terrible 52″ (plus de 23Km/H tout de même) mais je suis content de l’avoir fait. Par contre j’ai très mal et ne peux presque plus marcher.

Mon rôle maintenant récupérer des pompons et encourager mes coéquipiers.
Les tours s’enchainent, on hurle et c’est déjà la fin, nous avons presque un tour de retard sur les premiers, nous finissons 7èmes.

Et à la fin c’est #BoostSentier qui gagne

Et encore une fois #BoostSentier gagne cette épreuve. Ils étaient déjà premier à la fin de la saison régulière alors du coup ils ont tout gagné.

C’est l’heure du podium final, #BoostBastille transmet la coupe à #BoostSentier, mais dans l’histoire on se souvient toujours du premier pas des autres 😉

BEL_coupeNous regagnions les vestiaires on se change pour aller fêter ça tous ensemble au corcoran’s de Montmartre. La coupe y arrivera elle aussi et la fête battra son plein une bonne partie de la nuit.

BEL_coupe (2)

Voilà pour LA Finale #boostEnergyLeague 2016, et je peux vous dire je ressigne direct pour la saison prochaine. Bon je ne peux plus courir, car à l’issu de cette finale pour moi ce fut médecin, verdict grosse contracture ou petite déchirure musculaire. De toute façon à l’heure ou je vous écris j’ai aussi choppé la grippe, donc je vais pas recourir tout de suite avec #boostBastille.

Beaucoup vous le dirons; et d’ailleurs beaucoup de blogs que je suis aussi font parti maintenant de la #BoostEnergyLeague, comme quoi le phénomène prend de l’ampleur; on se fait beaucoup d’amis avec qui on partage une passion commune et vous y trouverez forcément l’ambiance voulu tellement il y en a pour tous les gouts et les couleurs.

Pour finir cette article une petite vidéo de l’ambiance à l’INSEP et quelques photos

BEL_bastilleBEL_clement_INSEP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.