Fractionné piste VS tapis

tapis courseDans chaque plan d’entrainement que vous trouvez sur internet vous aurez au moins une séance de fractionnés.
Bon vous savez ce que je pense de ces séances, on ne va revenir dessus. Mais aujourd’hui avec le niveau que j’ai atteint il m’en faut un minimum.
Dans ma préparation pour mon 3ème marathon de Paris, j’ai 3 de ces séances, la première étant un 4X1000.

Si vous avez un peu suivi la météo, à Paris c’est le bordel et en ce Lundi mon emploi du temps est un peu chargé.
Le Lundi est habituellement ma journée salle à Neoness le midi.
Et je me suis posé cette question :

Et si je faisais un fractionné sur tapis?

Une fois que je me suis posé cette question une autre est très vite arrivée

Quelle différence pour un fractionné piste VS tapis?

Clairement la piste c’est pas mon truc, aller au carton pour tourner en rond, j’en ai assez bouffé plus jeune, j’ai envie de voir du pays ! Et puis je n’ai plus le mental pour me faire mal comme ça pour peu de retour.

Avant de se poser la question de la différence d’un fractionné piste VS tapis, déjà quelle est la différence entre courir sur sol et courir sur tapis?

Sol VS tapis

Pour faire cette comparaison on va prendre le point de repère du sol et la différence du tapis.
La première chose, le tapis il bouge sous vos pieds.

  • Première conséquence lors de l’appuie votre jambe est renvoyée automatiquement sans effort vers l’arrière.
  • deuxième conséquence pendant que vous êtes en suspension le tapis il compte des mètres. Si vous sautez sur place, vous avancez pour le tapis. Plus vous êtes en suspension plus vous avancez. Et comme plus on court vite, plus on est en suspension en général, je vous laisse conclure.

Autre point qui n’est pas négligeable, le tapis amorti plus que le sol et il est toujours plat ! Pas de bosse, de pavé, de flaque, de troue, de cac. , (sur piste non plus normalement) et pas de virage.
Et j’allais oublier pas de vent !
Et oui tout ceci permet au corps et au cerveau de s’économiser. Votre concentration dehors vous prends de l’énergie, ici pas besoin d’être concentré. Enfin évitez de tomber du tapis quand même. Il suffit de courir droit.

Vous pourrez compléter cet article par des recherches google sur la foulée, les effets sur les articulations ect..

Après beaucoup d’heures passées sur les deux à comparer mes formes du moment ect.. j’ai estimé pour ma part que je courrais 10 à 15% plus vite sur tapis que dehors à forme équivalente.
Alors ces chiffres sont hautement scientifique puisqu’ils viennent de MON expérience.

Maintenant passons à la question qui nous intéresse

Fractionné piste vs tapis

insep_piste_exterieurLe fractionné est une succession d’accélérations brutales plus ou moins longues (Bien vous échauffer avant)

Sur piste vous êtes maitre de votre accélération, sur tapis c’est bien plus compliqué, il faut pousser le bouton de la vitesse. Et dans mon cas passer de la marche 5Km/H à la course 15Km/h prend l’équivalent de 50m sur tapis !
Alors au début ca va ce n’est pas rapide, mais plus ca augmente plus ca devient compliqué car en plus un des bras est sollicité pour ce bouton, donc impossible de le bouger. Et plus vous avancez dans la séance plus vous êtes fatigué, plus ca devient compliqué.

Pour la décélération même combat ! donc si vous êtes à la limite faudra penser à ce laps de temps de redescente, et impossible non plus de s’arrêter à moins d’arrêter le tapis, au risque de perdre les infos.

Dans le cas d’un 1000m la distance est assez longue en durée (4minutes dans mon cas) pour que le temps représenté à descendre et monter en vitesse ne soit pas trop gênant.

Premier constat, pour des distances plus courtes à 1000m il faut oublier le tapis pour le fractionné.

Quand vous êtes dehors vous caller sur une allure vous oblige à regarder votre montre régulièrement. Sur un tapis il n’y a pas ce soucis, la vitesse est réglée et constante. Il ne vous restera plus qu’à la tenir. Et ça c’est un bon point pour moi.
Sur tapis, vous n’avez pas le droit de ralentir sans toucher le bouton, c’est motivant je trouve, mais vous ne pourrez pas non plus accélérer en vous disant j’ai tout donné. Ou faire mieux que prévu sans vous en rendre compte.

Vous l’aurez compris, dehors ou sur tapis c’est selon si on fait du fractionné assez long.
Sur tapis il faudra prévoir 2 choses, une vitesse plus élevé pour vaincre la facilité énoncée plus haut, Et les phases d’accélérations décélérations.

Personnellement pour le 4X1000, je pense que mon choix est fait ce sera la salle.
J’ai effectivement testé, j’ai trouvé ceci plus motivant sur tapis. J’ai rajouté 15% de vitesse (13,5Km/h prévue 14,7Km/h effectué), j’ai pu regarder tranquille la TV et écouter de la musique en même temps dans la salle de sport. Et surtout je ne lâchais rien sur les derniers mètres comme je peux le faire sur piste.
Mais je referais dehors pour bien me rendre compte des différences.

20171124_130619

2 thoughts on “Fractionné piste VS tapis

  1. le mec steve way, celui dont tu as mis l’article sur facebook et qui était gros et fumait. il a un compte garmin, et la plupart de ces sorties, c’est sur tapie roulant…c’est 800 bornes par mois, les 3/4 sont sur tapis…
    sinon pour diminuer l’effet du tapis qui renvoie ton énergie et qui te demande du coup moins d’effort, je mets 2% de pente, c’est ce qui est préconisé pr avoir un effet plus proche de la route

  2. Ce qui est préconisé c’est 1% sur la pente.
    Mais il y a débat dessus, car du coup la pose du pied n’est plus la bonne. Même si le sol n’est jamais plat. Donc plus tu augmentes cette pente plus tu as de risque

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>