Fin de préparation marathon du mont Blanc

marathon_mont_blanc_2017Nous y voilà, à la fin de la semaine je serais sur le départ du marathon du mont Blanc.
Cette histoire a commencé par la prise d’un dossard solidaire et d’une collecte de don pour l’association du club des sports de Chamonix.
Aujourd’hui à moins d’une semaine du départ quelle fin de préparation fais je? Entrainement, nourriture, matériel le jour de la course, préparation du parcours, je vous dis tout.

Derniers entrainements pour la préparation du mont blanc

Cette dernière semaine je vais faire peu de kilomètres, une petite dizaine lundi, 12 mercredi et on verra vendredi. Ces kilomètres doivent me servir à faire du « jus » et garder l’influx que j’ai récupéré après l’avoir perdu il y a quelques jours.
Le reste du temps je le passerais sur de la relaxation, des étirements et des massages, pour arriver au top de ma forme, sans bobos, relâché et prêt à en découdre avec la montagne.

Pendant cette semaine, niveau alimentation j’essaierais de faire un minimum attention (pas comme d’habitude), pas d’alcool, pas trop d’excès, une nourriture variée, une fruit différents tous les jours à 4H et beaucoup de féculent jusqu’au vendredi.

Préparation du mont blanc le matériel

Commençons par la liste officielle du matériel obligatoire que l’on trouve sur le site du marathon :

  • Téléphone portable
  • Réserve d’eau de 0,5L
  • Veste imperméable avec capuche
  • sifflet
  • couverture de survie
  • gobelet

Puis facultatif suivant le temps :

  • bonnet
  • collant
  • gants

bon vu les températures actuelles et prévisionnelles, autour de 30° je pense que cette liste sera superflue pour cette année.

A cette liste je vais ajouter mes besoins :

  • Batterie 4 recharges pour mon téléphone pour pouvoir me suivre à la trace
  • barres clif
  • Tuc (pour le salé)
  • go pro pour vous faire de belles images
  • arnica en homéopathie
  • casquette
  • mouchoire

Et enfin je garde le meilleur pour la fin, un tracker Tech4Race.

Mais c’est quoi un tracker Tech4Race

Lors du salon du running à Paris (pour le retrait des dossards du marathon de Paris), j’ai rencontré cette startup Français (cocorico) qui développe un tracker pour le sport.
Leur projet étant en phase de levé de fond et de tests, je serais un de leur premier testeur sur des courses en montagne. Il va s’en dire que le projet m’a tout de suite plu et que j’y ai vu je pense une multitude d’utilisations.
Du coup vous pourrez me suivre en temps réel grâce à leur plateforme pendant toute la course, voir avant ;). Allez je garde un peu de suspens je vous dirais tout sur ce tracker dans la semaine, son fonctionnement, comment je l’utiliserais et surtout sur quelle page WEB vous pourrez me suivre.

Préparation du parcours du marathon du mont Blanc,

Lors de mon trail de la vésubie, j’avais beaucoup appris de mes erreurs. Dont la principal était la mauvaise gestion des ravitaillement entrainant un surpoids conséquent de mon sac, surtout au niveau de l’eau.

Pour rappel voici le profil de la course avec les différents ravitaillement :

profil_ravito_marathon_du_mont_blancCommençons par l’eau.

En distance l’espace le plus long est de 10Km entre 2 ravitaillements.
Maintenant en terme de temps ce n’est pas la même chose que sur du plat où un ravitaillement toutes les 25-30minutes m’est nécessaire (je parle bien de moi, chacun réagit différemment)
Il y a 2 portions (Celle de vallorcine et de tré le champs) où je pense que ma durée de course sera entre 1H30 et 2H.
Ma consommation d’eau sera sans doute entre 0,5 et 1L, il faudra bien que je pense à remplir mon réservoir.
Pour toutes les autres je devrais avoir besoin d’à peine 0,5L, mais je prendrais 0,75 suivant le temps. Pour le départ à la fraiche, je prendrais mes 0,5L pas plus, je boirais jusqu’à la dernière minute comme d’habitude pour m’alléger.

L’alimentation

C’est mon point faible, je me suis découvert un soucis, je fais des fringales après 2H30 de course.
J’ai travaillé 2 choses. Courir à jeun pour mieux puiser dans mes réserves, et le petit dej qui sera :

  • fruits sec et à coque pour les minéreaux
  • gateau « lu » pour les céréales et le sucre
  • brioche
  • banane pour l’énergie
  • oeuf pour les protéines

Attention chacun son régime à vous de voir ce qui vous convient.

Ensuite pendant la course j’aurais toujours mes fruits séchés pour les minéraux, jambon et pain de mie complet, des tucs pour le salé, et 2 barres clif pour le sucre et le risque de fringale. Après le reste se sera pendant les ravitaillements.

Mes temps de passage

Avec 1 trail, 1 Kilomètre vertical et de la randonné à mon actif je connais à peu près mon allure suivant la topographie du terrain.
Le plus dure à gérer est la technicité de la descente, là mes temps peuvent varier de fois 5, du coup ne connaissant pas vraiment j’ai été pessimiste. Ensuite faudra voir si tout ça tient sur 8H de course.
Ce qui donnerait ceci :

marathon_du_mont_blanc_2017_temps_passagePour chaque ravitaillement je prévois 20minutes d’arrêt.

Du coup ca passe juste à la première barrière horaire, normalement ca ne passe pas à la seconde, il va donc falloir que je coupe mes arrêts aux ravitaillement et que j’aille un peu plus vite.
Je prendrais mes temps à chaque passage si je peux pendant la course.

Le mot de la fin de préparation marathon du mont Blanc

Le plateau sera incroyable, nous aurons sur cette distance la présence de Kilian Jornet ! et de pleins d’autres grands coureurs.

cagnotte

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.