Eviter le stress et la pression avant une course

stressAujourd’hui sur Facebook dans un groupe que je suis, une jeune fille se posait cette question :

Comment éviter de stresser et de se mettre trop la pression avant une course

Beaucoup de gens rencontrent effectivement ce problème et on est tous un peu passé par là à un moment. Mais attention stress et pression ne sont pas la même chose

Comment donc éviter le stress et la pression avant une course à pied?

Commençons simple par les définitions

Stress

L’internaute : Tension, perturbation physique ou psychologique dûe à des agents agresseurs variés.
Wikipedia : Le stress est, en biologie, l’ensemble des réponses d’un organisme soumis à des pressions ou contraintes de la part de son environnement. Ces réponses dépendent toujours de la perception qu’a l’individu des pressions qu’il ressent. Selon la définition médicale, il s’agit d’une séquence complexe d’événements provoquant des réponses physiologiques, psychosomatiques. Par extension tous ces événements sont également qualifiés de stress. Dans le langage courant, on parle de stress positif ou négatif. Le stress est différent de l’anxiété, celle-ci est une émotion alors que le stress est un mécanisme de réponse pouvant amener différentes émotions, dont l’anxiété.

J’aime bien celle de Wikipédia qui met en relation la pression et l’individu (parties soulignées) avec le stress. On y reviendra dans la suite de l’article.

Pression

Larousse : Influence coercitive, contrainte morale.
L’internaute : Influence qui s’exerce sur quelqu’un

Là j’ai des définitions un peu légère. On parle donc bien d’influence qui s’exerce sur une personne ou un groupe. Ces influences peuvent venir de n’importe quel élément extérieur ou intérieur à vous.

Et la suite ?

C’est bien vous me direz vous aussi vous pouvez faire des recherches sur le net. Maintenant passons à ce qui nous intéresse. Comment vaincre mon stress; est-ce possible? Et comment ne pas me mettre la pression.

Si on se remet dans notre contexte de participation à une course; la réponse ou conseil qui revient le plus souvent sur internet :

N’oublie pas que tu es là juste pour te faire plaisir!
Pense à te faire plaisir

Franchement à qui cette assertion a t-elle déjà servie? Parce-que vous; vous prenez le départ d’une course parce-que vous détestez ça?
Cette réponse est en général suivie de sa petite soeur :

Faut relativiser c’est juste une course

Vous l’aurez compris elle n’ont jamais aidé personne ces phrases et ce n’est pas demain que cela va commencer. (Si jamais il y a une personne à qui ça a vraiment servie je veux bien son témoignage)

Si on revient sur les définitions, on voit bien que le stress peut dépendre d’une pression, mais pas l’inverse. Donc commençons par ce dernier.

Ne pas se mettre la pression

Quelle pression pouvons nous déjà avoir lors d’un départ à une course? Vous êtes amateur (vous payez pour courir et pas l’inverse), vous êtes en général là de votre plein gré, en plus vous êtes majeur et vacciné, donc la pression ne vient pas de l’extérieur.

J’entends déjà certains me dire, j’ai mes amis qui sont là faut je réussisse. Là vous vous mettez la pression face à un objectif. En gros épater la galerie.
Et c’est là que je veux en venir. Ce n’est pas parce que vous ne pensez pas au chrono que vous ne vous mettez pas la pression. A partir du moment où vous vous mettez un objectif quel qu’il soit; finir, ne pas trop s’arrêter, faire bonne figure etc … vous vous mettez une pression indirectement. Et bien sur on ne réagit pas tous à la pression de la même manière suivant l’importance qu’on y porte. A vous de vous détacher de cette pression liée à cet objectif que vous vous mettez inconsciemment ou pas d’ailleurs.
Si vous me suivez vous remarquerez que je mets des objectifs sur chaque course. Mais surtout vous en voyez 3. Le plus haut qui correspond pour moi dans ma tête à un exploit si j’y arrive. Le deuxième correspond à un bon objectif et le 3ème enfin celui que je suis sur d’atteindre ou presque à moins de gros pépins.

A quoi servent ces 3 objectifs, à ne pas vraiment me mettre la pression, car inconsciemment je suis presque sur de faire le 3ème. A notre niveau d’amateur on ne peut pas tout contrôler. Entre le boulot, les maladies, les dispos, les amis, la famille ou enfant(s), votre forme variera et l’objectif max pourra être impossible à atteindre et le sachant vous vous mettrez la pression pour rien.
Si vous m’avez suivi lors de l’année de ma reprise, mes objectifs d’année étaient bien plus large que mes objectifs des dernières courses. Vous pourrez le voir sur mon bilan.

Maintenant vous savez que la pression est liée à votre objectif inconscient ou pas, et que vous pouvez facilement l’éviter en ayant une evantaille d’objectif pour la même course, du réalisable au rêve.

Eviter le stress

Bon on a vu que le stress pouvait dépendre en partie de la pression et que maintenant vous savez aussi gérer votre pression. Mais malheureusement pour le stress ça peut ne pas suffire.

Pour combattre le stress il faut forcément en trouver la source puisque cela provient d’une contrainte. Lors de ma première course de Montmartre j’étais stressé au possible. Pourquoi car arrivé sur place j’avais oublié mon téléphone qui me sert de GPS et de montre. Je me sentais alors incapable de courir sans. Pour éviter le stress il me fallait en trouver un. Ma femme et mon père on prit mon stress en pleine face jusqu’à ce que je puisse utiliser le téléphone de mon père.

Le stress peut comme vous le voyez provenir de n’importe où, le temps, la pluie, un objet qui vous manque, une chose qui ne se passe pas comme prévue … Il faut l’identifier pour tenter de le corriger, ou alors dans le cas du temps de faire avec car on ne peut pas faire autrement. Dans ces cas précis l’expérience fera que le stress partira les prochaines fois. Car vous verrez que vous pouvez faire avec ces contraintes.

Pour le stress, désolé pas de recette miracle que de l’identifier de le corriger ou de faire avec. L’expérience fera le reste.

Le mot de la fin

Vous l’aurez compris, nous pouvons gérer la pression, éviter autant que peu le stress, mais parfois nous devront faire avec jusqu’à ce que l’expérience face le reste.
Alors à moins que vous soyez vraiment stresser de nature et sujet à vous mettre la pression cet article devrait vous avoir aider. Dans d’autres cas essayé le yoga pour tenter de gérer vos émotions. Il existe pour vous plétorde de technique que je ne connais pas assez pour en parler ici.

Si vous avez, vous aussi des expériences que vous souhaitez nous partager pour éviter le stress et la pression avant une course, comme ma course de Montmartre n’hésitez pas.

One thought on “Eviter le stress et la pression avant une course

  1. Pingback : COMMENT DEVENIR UN PILOTE DE COURSE | Le Magazine pour les passionnés d'auto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.