Déchirure ischio jambier

Soins et rééducation poste jeûne

Semaine 4

Je marche énormément et fait du vélo contrairement à l’avis du kiné. Mais je sens que les choses ne vont pas assez vite.
Je suis du genre à bien écouter mon corps et bien me connaitre. Et là je peux vous dire que je ne progresserais pas si je l’écoute.
Du coup chaque jour où j’ai kiné et donc des soins je fais beaucoup de marche ou vélo. Comme ça j’ai le diagnostique et les massages thérapeutique le jour même.
A ma 5ème séance au 23ème jour, après beaucoup de blabla, pas vraiment d’avancée.
Je ne dois pas faire de vélo et selon lui je marche trop vite.
Oui vous comprenez un personne lambda c’est 4km/h, moi là je suis presque à 6, mais en même temps je peux marcher à 7,5km/h. Je suis un ancien marcheur donc peu de soucis pour moi.

J’abandonne l’idée de faire le semi, même en alternance de marche course, ce ne serait pas raisonnable.
Je progresse certes très vite mais je me focalise sur l’écotrail. Il sera plus normal de voir un mec marcher sur un trail que sur un semi.

J’ai dépassé les 3 semaines il y a donc cicatrisation du muscle et maintenant j’entame la cryothérapie.
La cryo a pour objectif de soigner en déclenchant tout comme le jeûne la production d’hormone dans le corps.
Les jours où je ne jeune pas, je fais de la cryo.

Semaine 5

L’ecotrail est dans 4 jours, j’y crois encore sans y croire, je suis dans la phase alternance jeûne cryo, j’ai une patate d’enfer et chaque jour je vois des progressions.

Le 30ème jour j’ai kiné, je marche maintenant sans soucis à 6,5km/h pendant près d’une heure.
Je peux faire du vélo, mais tout ca le kiné ne le sais pas vraiment.
J’ai toujours une douleur en plein milieu de la cuisse et je ne sais pas d’où elle vient, et je retiens donc mes efforts sur la machine du kiné.
Par contre lors des exercices il hallucine de la vitesse de progression, même s’il se cantonne à son mantra :

c’est 5 à 6 semaines minimum
Avant pas de vélo
pas de course

J’ai retrouvé une tonicité énorme sur la jambe il commence à avoir du mal à m’étirer.

Malgré tout j’ai cette douleur que je ne peux identifier, même si j’essaie d’orienter le kiné sur cette zone pour des massages, qu’il ne fera pas vraiment.
La veille de l’écotrail je vais chercher mon dossard, le choix est difficile, je n’y participerais pas, dans 2 semaines je pars au ski avec des potes et je préfère privilégier ces vacances sportives prévue de longue date.

Je vais quand même attendre mon comparse sur la fin de l’écotrail et faire en courant les 3 derniers km avec lui.
Le lendemain j’aurais des douleurs, mais qui seront en fait des courbatures. Je redécouvre ces douleurs.

Semaine 6

Je commence cette semaine par la kiné, il me reste 2 séances avec ce kiné et une avec celui qu’il remplacait.
On est au 35ème jour, j’ai toujours cette douleur derrière la cuisse quand je fais les exos sur la machine, une sorte de pincement, douleur aigue vive sur certain angle quand je force.
Sur une série je me dis osef, on va forcer voir jusqu’où c’est supportable. Par normal que cette douleur perdure et me bloque ainsi.
Et là pendant l’exo j’ai eu deux claquement dans le muscle, bien distinct qui m’ont fait sursauté.
Au début je me dis

et merde j’ai déchiré un truc
fais chier

je ne force donc pas sur les 2 mouvements suivant mais bizarrement pas de douleur mais une sensation de relâchement. Je force donc ensuite et la miracle, presque plus de douleur, et une force multiplié par 3 !

Après discutions avec le kiné, il s’agissait sans doute d’une adhérence suite à la cicatrisation.
Et là je lui en veux car j’ai tenté de l’orienté vers ce soucis sans jamais m’écouter.
Il est resté dans ces livres d’écoles alors que chacun est différent.

Le lendemain je douille un peu forcément si l’adhérence à sauté c’est que ca a déchiré quand même un peu des trucs et saigné.

37ème jour dernière séance, maintenant il me dit qu’il faut y aller, le monde à l’envers. (ah non j’ai passé les 6 semaines !)
Sur la machine, ca me fait à peu près la même chose. Une nouvelle adhérence en moins et une force augmenté.

38ème jour je reprends la salle de sport, marche sur tapis muscu, et les exos kiné qu’il m’a donné.

39ème jour, je reprends la course à pied avec ma soeur qui prépare le marathon, ah oui j’ai aussi gagné un dossard.
Donc marathon de Paris J-22 !
Je fais 33min et 5,4km avec ma soeur 9,8km/h, ne brulons pas les étapes y a le ski dans une semaine.

41ème jour, RDV avec le nouveau kiné pour la dernière séance, il me fait lui des tests d’efforts et ne voient plus de soucis à courir ou faire du vélo, enfin progressivement bien sur.
Je suis vraiment dégouté de l’autre kiné qui n’a pas vu l’adhérence, qui prenait ca pour une douleur de non cicatrisation et qui m’a fait perdre potentiellement 2 semaines.

Semaine 7

On est dans la semaine du RDV bilan avec le médecin du sport, je marche beaucoup et fais du vélo, j’attends son feu vert pour la course.
Au 43ème jour donc, j’ai RDV, après une echo il s’aperçoit que sur la déchirure du haut, la plus petite, j’ai sur cicatrisé et ca me fait une boule, qui a donc à l’effort tendance à se déchirer et saigner.
Je lui parle du kiné, il est désolé pour moi et se moque un peu de lui, et me redonne un autre kiné pour 6 séance d’onde de choque pour casser cette cicatrisation.

44ème jour je peux courir cette fois vraiment. 1H, 10,5km, ce fut difficile mais ca passe. Marathon J-17!

Je pars au ski, je conduis tout le trajet, la position me tire sur les déchirure, à la fin je ne peux plus faire plus d’une heure dans cette position sans avoir de grosses douleurs.

Les début de ski sont tranquille, mais j’ai quand même des douleurs en fin de journées

Semaine 8

Plus la semaine de ski passe plus je vais mieux.
Par contre j’ai fais une pause une demi-journée à cause de douleur.
Le voyage retour est totalement différent de l’allé. Presque pas de douleur, j’ai donc bien avancé dans ma guérison.

A une semaine du marathon je décide de tenter une sortie longue à allure marathon (5′ au km), ca passe bien je me sens pousser des ailes, mais au bout de 12km je sens du lactique dans les jambes, puis au 16ème c’est le début de la fin 5’10, 17, 5’20, 18, 5’45, 19, 6’10, 19,3 stop !
J’ai les jambes dure comme du béton.

Je le sens pas ce marathon on verra bien.

Semaine 9

On reprend les entrainements habituel du mardi et mercredi soir.
Cette fois ce sera 11km en 5’30, et là pas de soucis au jambe.
Le marathon sera démarré en 5’30 et pour la suite ce sera un autre article qui lui sera consacré.

Depuis mon retour du ski, j’ai des soucis à mon boulot, je n’ai donc pas pu prendre RDV encore chez les kiné pour les ondes de chocs et je le regrette. (c’est toujours le cas au 1er mai)

Soin et rééducation phase 1
Soin et rééducation post jeûne
Bilan après 11 semaines

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.