Courir et pollution conseils et rappel des risques

pollutionLa pollution; un désastre pour le runner, et ses derniers jour à Paris c’est pas la joie. Une situation qui s’aggrave d’années en années.

Des pics de pollution importants qui peuvent avoir une incidence sur votre santé et vos entrainements. Alors comment réussir à s’entrainer quand même sans risque pour votre santé ?

Courir et pollution

D’abord petit aperçu du problème en présence. La pollution se compose de monoxyde de carbone, les oxydes d’azotes, l’ozone, les particules en suspension, le dioxyde de soufre et bien d’autres encore.

Vous en avez pour la plus part entendu parler à la télé, mais vous n’en retenez pas grand chose à part que vous avez du mal à respirer. Il ne fait aucun doute que courir par un temps pollué est nocif pour la santé. Suivant si vous êtes plus ou moins sensible au niveau de vos poumons vous devrez adapter votre pratique.

Les principaux risques

Le risque principal est une irritation des voix respiratoire, et une toux. Mais les risques pour les personnes les plus sensibles et les plus de 50ans peuvent être beaucoup plus important. Vous pouvez courir des risques respiratoires sévères, cardiovasculaire et même mental d’après une étude d’une université de Bruxelles.

Aux premiers symptômes, limité aux maximum, voir arrêtez les entrainements.

Comment s’entrainer quand même

Malgré tout nous pouvons adapter notre entrainement pour limiter les risques. On pourrait imaginer d’aller en salle de sport. Et bien c’est une très mauvaise idée dans la plupart des cas. Les salles sont mal aéré et l’intérieur est encore plus pollué que l’extérieur.

Vous voulez courir tout de même ?

Courez hors des heures de pointes, le matin le plus tôt possible, et éviter les horaires entre 12H et 14H. Ralentissez le rythme. Les pics de pollution dépassent rarement quelques jours. Utilisez ces jours pour caler vos repos, vos séances de gainage et celles de rythme lent.

Dans les villes encaissé monté sur les sommet la pollution y est plus faible.

Vous avez la possibilité de vous éloigner des centres villes. Profitez en pour faire un tour à la campagne la plus proche.

Et si vous n’avez pas d’autre choix que la ville, évitez les artères principales, préférés les grands parcs loin des routes.

Bonne course.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.