Ce que m’a apporté l’arrêt du lait dans ma pratique sportive

produits-laitier« Les produits laitiers, nos amis pour la vie« . Vous vous souvenez sans doute de cette campagne de pub apparue dans les années 2000.
Cette campagne avait pour but de nous faire consommer 3 produits laitiers par jour.
Bon clairement je n’avais pas besoin de ceci pour avoir une consommation en lait colossale.
Depuis tout petit je prenais mon bol de lait matinal, la brique me faisant à peine 3jours, sans compter les yaourts le midi, le fromage en dessert, et le gruyère aux pates régulièrement engloutie. Dans tout ça ma consommation de crêpes en deviendrait presque anecdotique pour mes origines Bretonnes.

Pourquoi ai-je arrêté le lait et quels effets cela a t-il eu sur ma pratique sportive et ma santé ?
Tout le monde le sait le lait comme consommation de masse n’est pas ce qu’il y a de meilleur pour la santé (ostéoporose, digestion, …). Je ne reviendrais pas dessus, ce n’est pas le sujet de cet article, et je suis le premier à dire on mourra bien de quelque chose. Mais quand même si on peut faire attention, ou du moins prendre les choses avec modération.

Ma consommation

bol_chocolatDans mon cas, ma consommation de lait était énorme. Il faut dire j’adorais ça. Ce liquide, un peu onctueux, mélangé avec du chocolat le matin, chaud de surcroit au réveil, me faisait le plus grand bien. Enfin entendons nous, le plus grand bien dans ma tête. Ce qu’il fait réellement à mon corps je n’en sais trop rien.

Clairement si je n’avais pas cette dose le matin j’étais de mauvaise humeur carrément exécrable. Alors je n’imaginais à aucun moment arrêter cette drogue.

Le début des doutes

santeAprès plusieurs tendinites, plusieurs personnes de santé m’ont déconseillé le lait dans les périodes de guérison. Après plusieurs recherches, j’ai bien lu certains articles scientifique qui tendaient à prouver le mauvais effet de la consommation de lait en masse sur les tendons.

J’ai eu aussi une période avec beaucoup d’angines et de rhums. Même constat que pour les tendinites, je vous passe les détailles sur la production de glaire qui est clairement augmenté par la consommation de lait.

Tout ça ne m’a jamais empêché de continuer, ou même de me remettre en question, comme le toxico en manque de sa dose.

Mais pourquoi t’as arrêté ?

Si vous suivez un peu mes aventures sportives je me suis cassé un orteil et arraché partiellement les ligaments d’un doigt de pied.
Après 2 mois j’avais l’impression de toujours être au point mort et mon trail se rapprochait. Arrêter le lait comme ça du jour au lendemain je ne pensais vraiment pas y arriver.
J’ai profité de vacances dans un all inclusive qui me permettait de manger tout ce dont j’avais besoin le matin sans prendre de lait ou très peu. C’est au retour de ces vacances que j’ai pu stopper dans la continuité de ces dernières.
Mon objectif était de me remettre le plus rapidement de mon pied et de prévenir pourquoi pas des maladies de l’hiver.

Je cherche aussi depuis de longues années à changer certaines habitudes alimentaires sans être dans l’excès (arrêt de l’ajout de sucre par exemple, sauf dans les crêpes bien sur),  et a optimiser certaines façon de faire je vais m’expliquer après.

l’Arrêt du lait, l’effet sur ma santé

Cela fait prêt de 5 mois que j’ai arrêté le lait le matin.
Je n’ai pas changé les aliments que je mangeais avec mon bol de lait, à savoir gâteau lu et brioche que je mange donc seul et que je ne trempe plus dans le bol de lait chaud.

Lors d’un séminaire avec un professionnel du développement personnel nous avons été sensibilisé à certaines pratiques alimentaires (j’étais déjà sensibilisé à ces dernières). Petit j’étais souvent pris de mot de ventre, et j’ai au fur et à mesure de ma vie pris connaissance de leur provenance. Une des plus simples est que nous ne mangeons pas nos aliments dans le bon ordre, et que notre moteur intestinal doit être préparé à l’absorption de certains aliments.

Un des grands apprentissage a été la prise d’un verre d’eau le matin au levé 10-15minutes avant de commencer à manger. Ca parait simple mais super efficace. Bon je ne le bois pas cul sec non plus il ne faut surtout pas. De mon coté je prends une gorgée 10min avant de manger et une juste avant. Ca remplace le liquide du lait. J’ai bien tenté le lait aux amandes mais gros échec. Il était en poudre j’avais pas de checker, ça a fait des grumeaux, j’avais l’impression de boire une galette des rois chaudes.

J’ai été sensibilisé en début d’année suite à une fatigue importante à la prise de fruit sec et graine qui apporte certains minéraux qui me manquaient. Plutôt que des prisent occasionnelles à 11h ou 16H, j’ai pris ces graines le matin, 10-20g (en premier après le verre d’eau), remplaçant ainsi certains éléments nutritif du lait (oui le lait n’a pas que des désavantages).

Après 5mois et un hiver plutôt froid et humide, je peux à peu près dire que je suis en meilleur santé, je sens mon nez plus dégagé que d’habitude, malgré les gros épisodes de pollution à Paris. Tous mes collègues on été malade autour de moi, j’ai bien eu une journée un peu pas top mais c’est tout de suite passé.
Par contre je n’ai toujours pas arrêté le fromage et le gruyère aux pâtes.

gruyere_pateAlors je ne suis pas un militariste de l’arrêt du lait, après 33ans de consommation non stop je m’en garderais bien, mais je tenais à apporter mon témoignage sur ce point.
Je ferais un petit edito bientôt car je n’ai pas vraiment fait de compétition depuis cet arrêt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.