10Km Paris centre nike 2015 – récit

10Km Paris centre Nike 2015 - afficheLes 10Km Paris centre Nike 2015 c’était ce dimanche 4 octobre 2015. Cette course de plus en plus populaire est l’avant dernière course du Paris Running Tour.
Par populaire j’entends course de masse. Ces 10Km sont entrés dans une nouvelle air avec plus de 12000 coureurs à l’arrivée, bien loin des quelques 4000 coureurs de 2012.

Retrait des dossards du 10Km Paris centre Nike 2015

Comme toutes les courses de masse populaire les 10Km Paris centre Nike 2015 possède son village de retrait de dossard ouvert dès le vendredi jusqu’au samedi soir.
Vous y retrouverez comme l’an dernier le mur des noms de tous les coureur, où chacun s’amuse à ce chercher pour envoyer un petit souvenir « j’y étais à la famille et autre amis coureurs; ou pas »

paris_centre_nike_2015_mur

Petite nouveauté comparé à l’an dernier, le fameux slogan #JustDoIt a été remplacé par #weRunParis. Nike a décidé de changé son aspect marketing, la start c’est PARIS, et Nike est à son service, un peu comme les slogans scandés avant le départ à la manière des Quataris pour le PSG, « Ici c’est PARIS« .

Autre nouveauté il est aussi possible de personnaliser son T-shirt pour 5€ (en moyenne il vous en coutera 10€ dans des magasins comme decathlon), ce qui est honnête, de plus ma femme travaillant dans le secteur m’affirme que la personnalisation est de très bonne qualité. Je verrais avec le temps et le lavage. Du coup je pense le reporter lorsimporta des 20Km de Paris la semaine prochaine.

paris_centre_nike_2015_personnalisationparis_centre_nike_2015_recourir

Vous l’aurez compris cette course au même titre que le 20Km, semi et marathon de Paris est devenue une course de masse ouverte à tout le monde.

Le départ des 10Km Paris Centre Nike 2015

Autre avantage de cette grande course le départ à 10H, ce qui permet de dormir un peu plus.
J’ai tellement bien dormis que j’ai loupé mon repas 2H avant de courir. Ce qui n’est pas forcément important l’est pour moi. Premièrement, j’ai souvent des problèmes d’estomac et surtout je contracte énormément les abdos en courant, si je suis en pleine digestion à ce moment ça peut vite devenir problématique.
10Km Paris centre Nike 2015 - SASRésultat ce matin j’ai pris mon repas 1!h30 avant de courir et dans la précipitation je suis partis sans bouteille d’eau.
A cela si j’ajoute ma tendinite du moyen fessier qui ne passe pas, ca va être compliqué. Et comme à chaque fois je suis limite niveau timing, sauf que là je suis dans le SAS -40min. Et y a un bout de chemin entre le métro et ce SAS. Je suis arrivé à seulement 5minutes du départ dans mon SAS tellement il y avait de monde. Comme je savais ma forme pas top, je me suis mis en fond de SAS pour gêner personne.

Je me suis rappelé de mon problème de GPS de l’an dernier j’ai donc pris toute les précautions pour ne pas avoir le même et je n’en ai pas eu durant toute la course. Le parcours de la course est un peu différent de celui de l’an dernier mais passe dans les même lieux. La principale différence que j’ai pu observer c’est une première partie plutôt montante et le reste pat ou légèrement descendant.

Paris centre Nike 2015 – La course

Je n’ai pas le temps de trop profiter du départ étant arrivé short dans le SAS. Je me dis, cours comme tu sais faire et on verra avec la blessure. T’es entrainé pour être autour de 41minutes tu verras bien.
Il y a un SAS de plus que l’an dernier, je mettrais presque une minute à passer le départ.

10Km Paris centre Nike 2015 - parcoursJe me cale à bonne distance des meneurs d’allure de 40minutes. D’ailleurs tout est fait pour vous pousser à battre vos records avec des meneurs d’allure 40-42-44-45 (j’ai pas vu vraiment ensuite).
A peine démarré j’ai une petite pique niveau du fessier, je me dis c’est bien mal embarqué. Je me rappel comme lors de ma dernière course, le livre born to run et pense à courir léger. A partir de là ça ira bien.
Les deux premiers kilomètre passe tranquille malgré le léger faux plat montant. Je suis sur des base de 41minutes. Les principaux problèmes sont les virages; ça ralentit à chaque fois, les rues sont trop étroite, et trop de voitures dans les rues. Par contre il y a énormément d’ambiance.

Je garde les meneurs en ligne de mire en me disant que ca va le faire et que je vais tenter le 42’30, la fin des grands boulevard se profile que déjà je me fais rattraper par le meneur 42minutes. Je trouva çà bizarre qu’il me rattrape déjà. Mais après un rapide calcul, il s’avère qu’a cette distance ce n’est qu’a peu près 40secondes d’écart. Je reste donc dans la foulée de ce dernier, j’accélérais comme à mon habitude à la fin sur les deux derniers kilomètre. Enfin ça c’est ce que je pensais.

Le début des déboires

Jeudi soir en voulant courir pour m’entrainer j’ai eu extrêmement mal au fessier, et moins le terrain était plat (ex pavé) plus j ‘avais mal, et je n’ai tenu que 4,5Km et ai du arrêter au bout de 6Km sur un rythme de 5’15/Km.
Lors du début du 5ème il y a un virage sec à droite bd de Sébastopol. C’est là que la course bascule pour moi. Dans la prise de vitesse ça tasse et je dérape un peu je fais un a coup et déclenche un début de douleur à la hanche. Je ralentis un peu et la douleur passe en 1 à 2 minutes. Je décide donc d’accélérer pour rejoindre le meneur 42minutes, qui m’a légèrement distancé.
Mais ca ne se passe pas bien, quand j’appuie fortement au sol, j’ai le fessier légèrement douloureux, je serre les dents en pensant ca va passer.

bouteille_eauAutre soucis j’ai bu pour la dernière fois plus d’une heure avant la course et scrute donc le ravitaillement.
5ème kilomètre pas de ravitaillement. La rue du Louvre est longue et pas de ravitaillement en vue, il sera presque au 6ème, ce qui fait que je manque d’eau, et la tendinite du fessier commence à me faire vraiment mal.

A l’arrivée du ravitaillement je prends mon temps pour boire et essayer de décontracter ce fessier qui commence à vraiment m’emmerder me géner.

J’ai l’impression de me sentir mieux, mais c’est juste un leurre. En fait ça descend et je suis au même rythme ce qui n’est pas logique. Mon rythme est maintenant au dessus des 4’30 par km j’y suis plus dans le rythme. Du coup au 8ème kilomètre quand on passe pour les photographies je prends mon temps et fais le malin pour les photographes.

La fin des haricots

10Km Paris centre Nike 2015 - medailleEn règle général mentalement je sais qu’à partir du 8ème je peux aller à fond, sauf que là, le fessier me fait extrêmement mal quand j’accélère, et mal quand je suis à un rythme cool. Le dernier kilomètre monte, résultat je suis au supplice, ce sera mon pire kilomètre alors qu’en général c’est un de mes meilleurs. Pour la forme je ferais le sprint de la dernière ligne droite.

En officiel je suis nettement au dessus des 45minutes, et je suis en 44’32 réel. Encore moins bien que la semaine dernière. Bref c’est la catastrophe. Je récupère tout de même ma belle médaille.
Lundi je serais chez l’ostéo pour essayer de voir s’il n’y a pas un problème postural et voir pour un RDV kiné peut être avant les 20Km de Paris.

 

powered by EndomondoWPlogo

Bilan de cette épreuve, franchement très sympa pour un prix très abordable.
Coté Paris Running Tour, plus aucun intérêt à moins d’être très fort. Le niveau a été très élevé. Il faut faire moins de 41minutes pour marqué 20points.
Niveau personnel, je me disais je ferais moins de 45minutes vu mon état je ne me trompe pas. Au vu des 5 premier kilomètres je suis sur la bonne voie pour passer sous les 40minutes. Malheureusement y a la blessure. Je pense qu’après les 20Km de Paris je ne participerais pas au 10Km du 15ème. Je n’ai plus rien à jouer avec seulement 10pts à cette course et je ne voudrais pas me faire mal. Ce sera sans doute ma dernière course de l’année nous verrons bien.

paris_running_tour

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.