10Km du neuf 2016

10Km_du_neuf_parcoursDans la vie il faut parfois  toujours se lancer des défis et tout faire pour les réussir. En ce dimanche 20 Mars 2016 avait lieu les 10Km du Neuf organisé par Adidas dans une nouvelle formule (nouveau parcours) et décalé après les tragiques évènements de Novembre dernier.

Pourquoi un défis? Tout simplement parce que la course est loin d’être roulante, avec 2 belles montées, certains diront même 3. Et parce que la veille j’étais sur les foulées du tertre; course tout aussi compliquée

Je ne reviendrais pas sur mon état physique que je décrivais hier dans mon billet sur les foulées du tertre et sur la genèse du pourquoi du comment de ces 2 courses en moins de 24H. Je vais me concentrer sur le récit de la course, de mon ressentie et de ce que je pense de ce nouveau parcours.

10Km du neuf 2016 avec les BoostPotes

10Km_du_neuf_prepaRDV est pris le dimanche matin vers 8H45 pour rejoindre la team. Comme d’habitude je ne suis pas en avance, je ne suis bien sur pas le premier mais je ne suis pas le dernier. Mes deux acolytes d’entrainements favoris sont déjà sur place et les autres ne tarderons pas à arriver.
On fait tous le même constat; c’est le printemps, mais on se gèle! Il y a un petit vent glaciale, la température ne doit pas dépasser les 5°, tant pis pour l’échauffement mais y a pas moyen je me mettes en short avant le dernier moment.

Le moment fatidique arrive, on est tous prêt mais le départ n’est vraiment pas à coté des consignes. Séance photo avec les fous de ce dimanche matin avant de se faufiler au milieu des gens pour se rapprocher de la ligne de départ.

On se concerte sur nos objectifs respectifs. Habitués des 10Km je suis désigné lièvre du jour …

Ouais mais moi j’ai déjà fait 10 bornes hier à Montmartre et vos objectifs de 45min c’est chaud j’ai fait 47′ hier

Bon allez je vous lance et on verra pas la suite.

10Km du neuf – la course

Le coup de feu retenti, on s’en aperçoit à peine, on se cherche encore les uns les autres sur cette ligne droite de départ. 1700 coureurs sans SAS c’est un beau bordel sur les niveaux. Je me croirais encore au ski, c’est slalom géant et ralentissement en tout genre.

En tant que lièvre tout le monde tente de me suivre, je regarde mon GPS, 500mètres 2’18, on est dans le rythme, objectif 22’45 pour les 5 premiers kilomètres et 22’15 pour les derniers.
Je tourne la tête;

hey Josiane* on est dans le rythme …

Josiane continue ok, elle est partie pour péter un score. Bob* suit même  accroche …. Bob ne ralentie pas et part derrière Josianne.

* Les prénoms ont été volontairement changé

Du coup je ne suis plus vraiment le lièvre et ils sont devant moi. J’essaie de suivre un peu leur rythme, mais avec mes 10 Km de la veille c’est pas facile. Et pour cause le premier Kilomètre avec slalom on est sur des bases de 4’32/Km. Le deuxième kilomètre est encore assez plat, mes chers compères me prennent un peu d’avance j’arrive à maintenir le rythme. Tellement bien que je fais 4’32 sur ce kilomètre. On en viendrait presque à ce demander quand est-ce que ca va monter !
Avant de forcer on entend au loin les encouragements de nos supporters de la Boost (enfin d’une surtout, grand merci à ELLE 😉 ) Et du coup je sais que Josiane et Bob sont vraiment pas loin devant.

10Km du neuf – les choses sérieuses

10Km_du_neuf_parcours_deniveleOn le savait ca va piquer les montées. Après un peu plus de 2Km500 c’est parti ca grimpe ! Direction la place de Clichy via la rue de Clichy. 800mètres de montée pour 25mètres de dénivelé ! Presque une montagne pour un Parisien.

Autant vous dire que cette première montée j’en chie un peu et j’ai un peu mal au pied gauche. La veille je me suis pris un pavé qui ressortait en plein centre du pied en pleine descente, là ça tire un peu. Je me souviens à ce moment là d’un conseil d’un traileur lors du city trail d’Annecy

Dans les montées ça sert à rien de forcer ta foulée sera réduite pas le dénivelé.

Accélère sur le plat

Dans les descentes relâche bien et fait de grande foulées. Attention amortis bien avec les cuisses, sinon c’est le dos qui prend.

C’est le début je ne force pas trop, je perds un peu de vu mes compères qui eux; ils me le diront après course; ont tenté d’accéléré dans les montées.

Après la montée il y a la descente et ca c’est mon dada. Allez hop rue blanche c’est parti, là je rattrape presque Bob, mais non. A l’orée du 5ème Kilomètre et de cette fin de descente, on retrouve nos chers supporters et surtout je suis pas loin derrière. Je passe autour de 22’50 sur la ligne, je suis donc dans les temps voulu ou presque.

10Km du neuf – deuxième partie la plus dure

Au début de ce 5ème kilomètre on va enchainer avec une belle montée rue Notre Dame de Lorette, quartier que je connais puisque un de mes meilleurs amis y a habité et qu’il y avait un bar bien sympathique où l’on allait souvent.

Cette montée est pour moi un supplice, j’ai clairement du mal, avec mon rhum/reste de grippe j’ai du mal a ventilé assez pour courir correctement, et ca se voit sur le chrono 5min/km, et surtout c’est long car ça va durer un peu plus d’1Km. J’attends avec impatience la descente !

10Km_du_neuf_profilQue cette descente est salvatrice pour mes poumons. J’arrive à relâcher les jambes et les bras, en fait c’est pas eux le problème, mais les poumons et là malheureusement je n’arrive pas a reprendre mon souffle.
A la faveur d’un kilomètre à cheval sur la montée et la descente je reviens sur un rythme de 4’30 ce qui est pas mal et je tiens en ligne de mire Bob, je suis je pense à 20 secondes derrière.

Par contre chose pas prévue la 3ème montée ! Rue Rochechouart d’abord, et la je peux vous dire que pour un Parisien ça monte sec, et à la faveur d’un petit virage à gauche je pense que c’est terminé, mais ! On continue rue Turgot et là ça pique. Comme on est au 8ème kilomètre, rapide calcul dans ma tête, je me dis au pire il reste 10 minutes. Donc là je force c’est au moral, je suis tout seul avec moi même je ne pense même plus aux gens autour. Le presque quelques 1Km de descente me remet dans le rythme.

10Km_du_neuf_medailleOn arrive sur le dernier kilomètre presque entièrement plat. Mon objectif finir le plus vite possible pour voir ce que je suis capable de faire sur un kilomètre. Dernier virage à droite pour un retour sur le boulevard Haussman; mais je n’y suis pas pour faire les magasins;  400 mètres de ligne droite je suis à bloc fe franchis la ligne juste derrière Josiane que venait juste de se faire doubler par Bob. On fini tout 3 en moins de 15 secondes. J’ai terminé comme une flèche en 4’07 sur du plat ce qui est de bon présage pour passer sous les 40min cette année.

La médaille est jolie, elle porte la date de la course originale. Je trouve la course sympa, et pour ceux qui veulent se mettre un bon défis c’est par là que ça passe. Par contre pour les RP faudra repasser, ca grimpe sec. L’objectif de 45min n’est pas là mais ce n’est pas grave j’ai passé un vrai bon moment.

Le temps sera honorable 45’37, et une 286 places. Encore une fois pour le Paris Running Tour j’ai bien fait d’accéléré, ca m’a rapporté 10pts de plus , voici mes temps du WE

10Km_du_neuf_tempsLors de la récupération des médailles je retrouve mon ami Jean Luc des courses du Luxembourg aux quelles je vous invite à participer en famille ou entre amis.

On retrouve tous les amis de #boostBastille et des autres boost pour aller prendre une repas sur les grands boulevard.
Voila un WE bien mené et agréable.

paris_running_tour_250

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.