10Km du bois de boulogne – récit

10Km_bois_de_boulogne_parcourLe 27 avril c’était les 10km du bois de Boulogne.
Une course un peu folle, entre reprise de la course, manque d’entrainement, pluie et dossard préférentiel, aboutissant à des chronos ahurissants malgré un oublie qui aurait pu me couter très cher.

En ce dimanche matin le ciel c’est plutôt la soupe à la grimace. La course est plutôt loin de chez moi et le départ à 15min à pied du premier métro. Autant vous dire que je ne sais pas trop comment m’y prendre parce que je n’ai jamais testé les vestiaires.


10Km_bois_de_boulogne_echauffementJe pars donc avec ma tenue hiver, gants compris. Arrivé sur place il pleut, j’en profite pour me renseigner sur les vestiaires. Et bien même avec un dossard à l’année on peut y avoir droit. Je le saurais pour la prochaine course.

Les 10Km du bois de Boulogne est une course avec un parcours très roulant, peu de dénivelé, et en un seul tour. Le parcours est sur du béton mais les bas cotés et trottoirs offrent un sol en terre qui permettra à mon genoux de se reposer. Ça tombe bien puisque je prends cette course comme un entrainement.

Pour la préparation ce sera un échauffement rapide; et là le drame. J’ai oublié ma bouteille d’eau. Je me rends alors compte que je n’ai pas bu d’eau depuis la veille. Mon petit déjeuner est riche en liquide, j’ai rarement soif en me levant. Il est trop tard pour trouver de l’eau on doit se diriger vers le départ!

10Km_bois_de_boulogne_departLa course comptant 4500 participants, il y a un système de sas en fonction du temps. Et je découvre plusieurs couleurs de dossard. Vert, bleu, Rouge. Mais moi mon dossard est à l’année, rien a voir avec ceux de la course. Même les gens à l’entrée des sas ne savent pas ou me mettre. Finalement comme je ne suis pas le seul, les organisateurs avaient prévu que nos dossards seraient dans le premier sas. Je me retrouve donc avec les dossards préférentiels en moins de 40min. Les coureurs avec des dossards top chrono se regroupent naturellement en fin de sas, et on se fait gentillement chambrer par le meneur d’allure des 45min. J’en profite pour un petit selfie (A ce qu’il parait c’est la mode), je n’aurais pas souvent l’occasion d’être si près du départ.

Je n’aurais pas eu cette blessure, l’objectif A de cette course aurait été de passer sous les 45; mais là …. je n’y songe même pas.

10Km du bois de Boulogne – la course

Le départ va être donné, on retire les séparations des sas, ça se compacte, je reste à coté du meneur d’allure. Je prends cette course comme un entrainement, mais mon instinct de compétiteur revient. Le but, essayer de garder en ligne de mire le drapeau 45min, mais sans se mettre dans le rouge. Pour Montmartre j’ai fait 8 semaines de préparation, et depuis Montmartre 5 semaines dont deux de repos. Je ne sais donc pas combien je vaux réellement, mais je l’estime à 46-47min.
Cette fois c’est le départ,  premier Km bien étonnamment, je suis évidement tiré par les coureurs du sas préférentiel, résultat 4’44, ça part vite pour moi. 2ième et 3ième, même tempo, je m’épate. Je me prends a rêver à un 47’30 en mode entrainement. Mais la dure réalité va me rattraper.

bouteille_eauCe sera le grand apprentissage de cette course. NE PAS OUBLIER DE BOIRE, le matin avant la course, et ne pas oublier la bouteille d’eau. Vous l’aurez compris, au milieu de ce 4ème Km, je commence à avoir soif. Et le chrono augmente, 4’51, puis au mental pour arriver au ravitaillement, 5’13.
Là je suis obligé de m’arrêter pour prendre 2 verres d’eau tellement j’ai soif et les boires tranquillement en marchant. La reprise de la course est dure on est sur un faux plat montant, je suis encore en 5’11. Cette eau bue ne fera pas effet de suite. Je me cale donc sur un rythme de 5min au Km et suis assez surpris de le tenir. L’objectif change ne pas se faire rattraper par le meneur d’allure des 50min.

Les deux derniers Km se feront au courage totalement. Je suis entrainé pour faire mon denier kilo en 4min, mais là c’est mission impossible. Je le ferais en un peu plus de 4’30. Mais surtout qu’est ce qu’il m’a paru long. La plus part se fait autour du lac, et on voit cette longue ligne de coureurs avec de l’autre coté l’arche d’arrivée, ça parait loin. Ce sera l’autre enseignement de cette course. Quand vous finissez plus vite que vous commencez la course vous semble plus facile. Là ce fut l’inverse et j’ai souffert aussi bien physiquement que mentalement.

Temps final 48’36, exténué. J’en oublie même que c’est mon nouveau record sur 10Km. Je n’ai pas eu mal aux fessiers ni au dos ce qui est très bien.

powered by EndomondoWPlogo

 

10Km_bois_de_boulogne_massageAprès l’effort le réconfort, je suis partis me faire masser pour voir ce que ça donnait après une course. J’ai attendu et piétiné pendant près d’une heure. Bilan, je pense que si on attend moins de 10-15minutes ce doit être bénéfique. Là j’ai passé du temps à piétiner, le manque d’eau inévitablement a commencé à procurer des courbatures, donc je ne sais pas. A retester avec moins d’attente.

Prochaine étape les 10Km handicap international. Départ au même endroit, on verra pour le parcours. Tout ça dans moins d’une semaine maintenant. L’objectif est clair, faire nettement mieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.