10Km du 14ème 2017 récit

10Km_14eme_parcourVous l’attendiez le voici le récit de mes 10Km du 14ème 2017.
J’ai pris mon temps pour ce CR (compte rendu de course) comme on dit dans le milieu, car c’est mon premier de l’année 2017.
C’est aussi mon premier depuis … Septembre 2016 et celui sur le trail de la Vésubie.
Jamais depuis l’ouverture du blog il ne c’est passé autant de temps entre 2 courses, près de 5mois, une éternité, qui reflète bien ma galère à soigner mon pied et doigt de pied cassé mal diagnostiqué en Juin 2016.
Du coup je voulais prendre mon temps pour ce récit et prendre le recul nécessaire avant écriture

10Km du 14ème 2017 récit de la préparation

Une course ne commence jamais le jour de la course, sauf cas exceptionnel ou personne un peu barré (oui ca m’arrive). Pour cette course j’ai voulu faire une préparation de 8 semaines qui en gros c’est limité à 3-4 semaines principalement du à un pied récalcitrant et des fêtes arrosées.
J’ai finalement sur la fin de mon plan troqué la vitesse au profit de longues sorties pour être sur de tenir la distance. Les sorties étaient proches de 12Km à un rythme de 4’35-4’50. Auxquelles j’ai ajouté une bonne séance de renfo et d’elliptique pour un travail de gainage et musculaire au niveau des jambes. Le fractionné dans tout ca ? Une seule et unique séance en 8 semaines de 8X400m. Je le dis souvent à notre niveau le fractionné n’est pas des plus important, le renforcement musculaire s’il est négligé au profit du fractionné terminera sans doute en blessure à moyen terme.

Jour de course

Levé le dimanche matin 6H45, prise d’arnica puis nouveau petit déjeuner. Série d’étirements, on essaye de préparer le sac comme on peut. Dehors la température est de -3°, mais sans vent et avec un grand soleil.

Je mets quoi pour courir?
Un jogging, un short?
Un manche longue; oui ça c’est sur, j’y ajoute une couche par dessus ?
Bonnet ou simple cache oreilles ?
Gants avec sous gants ?

Que je déteste ce genre de temps pour choisir ma tenue, je ne sais jamais si je vais avoir chaud ou froid. Car un 10Km ca se fait à fond et le corps monte très vite en température. Du coup je mets tout dans le sac on verra.
Avec Xav la veille on a décidé d’y aller en vélo; 3 petits kilomètres qui nous serviront d’échauffement, du coup je vais jauger de la température en prenant juste le cache oreilles et une paire de gants.
10Km_14eme_2017_veloArrivée sur place je valide le fait de mettre seulement les gants et le cache oreilles. Bon maintenant short ou pas short ? La queue pour le vestiaire est immense, tout le monde a eu la même idée que nous au même moment, du coup j’en profite pour tâter la température et choisir le short pour enfin me laisser convaincre de garder que le manche longue sans sur couche. (J’ai quand meme gardé les sous gants dans mes poches on ne sait jamais je suis très frileux des mains)

20170122_092709Mais c’est qu’avec tout ca on est en retard pour se placer sur la ligne de départ!
1500 personnes sont déjà positionnées à moins de 10minutes du départ. On essaye de se faire de la place, et de passer devant.
Une ouverture dans une grille nous le permettra, mais on est encore bien à la moitié des coureurs.
On ne retrouve pas nos amis de l’Adidas runners league et de Bastille dans cette foule compact.
On cherche maintenant à se rapprocher du meneur d’allure 45min avec son beau drapeau orange jaune, mais il nous parait super loin encore. On est tout juste à coté de celui de 55min.

Cette fois on ne peut plus avancer c’est foutu il faudra se contenter de cette place. Le départ est dans moins de 3 minutes, c’est le moment des pronostiques, Xav qui c’est couché un peu tard n’est pas sur de lui, moi avec ma prépa non plus, on se dit 2’10 au premier 500m pour une moyenne de 4’20, objectif faire tous les Km à moins de 4’25 à nos montres/téléphone. (les GPS on toujours un décalage de 2-3% par rapport à la mesure au sol) ce qui nous permettra d’être sous les 45min pour cette première course, mon objectif étant d’être sous les 44’25, pour faire mieux que ma première course de l’an dernier.

10Km du 14ème 2017 récit du départ

Le départ est donné, mais la configuration de ce dernier; virage sur la droite ne permet pas une départ fluide. De notre position nous mettons plus de 30 secondes à passer la ligne de départ en essayant de garder en vue le meneur d’allure des 45min.

Nous sommes partis pour une longue partie de zigzag au milieu des coureurs. Les routes sont larges pour le nombre de coureurs mais voila, sans SAS de départ c’est le bordel, il y a des gens devant qui n’ont rien à faire là.
SVP à l’avenir, si vous faites 50min ou plus ca sert à rien de vous mettre dans le premier tiers, vous gênez beaucoup de monde, vous êtes emportés par le foule et donc en surrégime que vous allez payer doublement plus tard. C’est; croyez moi; une fausse bonne idée pour vous de vous mettre devant.

A force de zigzaguer je loupe mon passage au 500m et je ne vois pas trop le chrono, je fais un rapide calcul qui me semble bon.
Nous rattrapons quelques amis de bastille que nous encourageons, poke Fanny, et poke les relous à doubler et celle qui parle trop, alias Fabio et Pauline qui c’est crue dans un salon de thé quand on est arrivé. Mais son Pacer l’a vite remise en place. La pauvre.
Je passe le premier kilomètre et entend 4’09 à ma montre, je me dis, chouette à une seconde prêt on est dans les temps, nickel.
Une centaine de mètres plus tard Xav se porte à ma hauteur, pour me dire on est trop rapide. Et oui c’était pas 4’10 mais 4’20 qu’il fallait faire au premier kilomètre.

10Km du 14ème 2017 récit de la course

Après un départ un peu plus rapide que prévu, on ralenti et passons le 2ème kilomètre en 4’19, toujours en passant des trottoirs à la route pour éviter des gens. Arrive ensuite un faux plat, qui nous nous fait continuer dans notre décélération, Xav commence à légèrement décrocher, on est passé en 4’21, j’ai peur que nous soyons dans un faux rythme à force de ralentir.
L’objectif étant les 22min pour la mi-course.

10Km_14ieme_descenteJe profite d’arriver sur une partie en descente pour casser ce rythme de décélération. A l’entrée de la rue du Maine qui met fin à la descente, je rentre dans des rues que je connais bien pour aller boire souvent des verres à l’Adadabar. A ce niveau il y a une petite montée suivi d’une descente et ca tourne pas mal, droite, gauche, droite, avec des virages très serrés, et aussi attention il y a de la glace au sol. Le GPS s’emmêle d’ailleurs un peu à ce niveau.

Le 4ème kilomètre s’achève sur un leger faux plat montant, je suis sur le bon rythme j’espère que Xav arrive à suivre derrière, je boucle en 4’16.

Le 5ème kilomètre est constitué d’une longue ligne droite de 700mètres qui traverse le cimetière (enfin on est pas dedans non plus), et dieu qu’elle est longue cette ligne droite et légèrement montante. C’est au bout de cette ligne droite qu’a choisi la team supporter Bastille pour se positionner, je les entends au loin, ce qui reboost fortement, un check au passage pour redonner du rythme. Juste après mon passage je les entends hurler le nom de Xav qui tient donc bien l’allure trop bien poto. Je décide de ne pas prendre la ravitaillement, avec ce froid l’eau n’aurait pas un bon effet.

Ma montre indique 4’22 pour ce dernier kilomètre et je scrute au sol la ligne des 5Km pour être sur du temps, elle met un moment avant de se faire voir, puisque je repasse déjà devant le départ puis la voila. temps à mi course environ 21’50.
A ce moment là je me dis

Ouah le temps de feux je me sens hyper bien
Si je continue on passe sous les 43’30

 

2ème boucle

Je décide de garder dans un premier temps le rythme, et passe mon 6ème en 4’21. Je me jauge, je fais le point sur mon état, sur le temps qu’il reste à courir à ce rythme, si j’accélère un peu 4km en 4’15 de moyenne dans 17 min je serais arrivé.
Tout se bouscule dans ma tête je me dis

15min tu tiendras, mais 2 de plus …
Et le décalage au sol en plus …

Allez on y va je me sens bien j’accélère. Au moment le plus opportun, un faux plat qui descend je prends mes jambes à mon coup et j’accélère. J’avale littéralement le 7ème kilomètre en 4’09, me rapprochant des bases de mon record.

Entame du 8ème kilomètre ça monte, on essaye de garder le rythme, je sens que je surchauffe, je suis proche de mes limites du jour, je sais que la descente va arriver, je serre les dents, virage à droite sur le rond point (place de la Catalogne pour les intimes), je vois la gare Montparnasse, ça monte encore pendant une dizaine de mètres, je ne suis pas loin de caler. OUF on bascule et descend. Au milieu de la descente mon téléphone m’indique le 8ème en 4’15, j’ai ralentis, je l’ai bien senti avec ce faux plat montant.

J’essaye maintenant de me relâcher, j’ai un peu trop accéléré, passer de 4’22 à moins de 4’10 n’était pas la meilleur idée, je suis un peu dans le dur. En plus je me fais écraser par un coureur dans les virages serrés de la rue du maine alors que clairement j’allais plus vite que lui. Il était encore plus dans le dur que moi. Ce qui me fait pas mal ralentir.

10Km_14eme_2017_ligne_droiteOn approche de la longue ligne droite vers le cimetière, le kilomètre est en 4’23, mon plus lent de tout le parcours, j’ai payé cash les efforts précédents.
Il reste maintenant moins de 5minutes de course quoi qu’il arrive, à moins de craquer totalement, et un peu plus de 1Km.
Il est ou le guépard de Bastille? Là! J’accélère de façon continue, ça va passer sous les 43’30, la ligne droite est longue, interminable, et en plus elle MONTE … Oh p***** 5mois sans course ça se sent c’est pas le même effort que la rigolade à l’entrainement où quand tu veux ralentir tu ralentis et si besoin y a les feux pour s’arrêter.
400mètres de fait on sort du cimetière, ca pique, ah j’entends au loin les supporters, ca reboost. Je ne suis pas dans le même état qu’au premier tour, je ne tape pas dans les mains, là, je me concentre, j’accélère.
Fin du faux plat, moins de 400mètres je me dis allez sprint.

10Km_14eme_2017_arriveeJe suis au courant que l’arrivée est traitre et qu’il faut faire le tour du parc.
Je suis à fond, je dois être sous les 3’30/Km, je passe devant la rue du départ et là je cale complet, et oui j’avais pas travaillé la vitesse et ca c’est senti je me suis mis dans le rouge direct.
Le temps de me reprendre de faire le tour du parc d’avoir la ligne d’arrivée en ligne de mire, sprint sur les 80 derniers mètres, je coupe mon chrono au passage de la ligne, 43’10, improbable. Je me retourne et attend mon acolyte. J’espère qu’il n’a pas explosé et qu’il passera sous les 44′. Je le vois il passe la ligne à bout de souffle épuisé. Mais son temps sera canon c’est un RP pour lui.

On récupère nos médailles qui sont super belles.
On retrouve les potes, y a du RP en ce beau dimanche, et oui, un short, des gants, un cache oreilles un haut à manche longue ont largement suffit avec ce joli soleil pour nous tenir chaud. Je n’ai jamais senti le froid à partir du moment ou j’ai couru. Je n’ai jamais eu non plus trop chaud, le temps idéal pour une belle perf. Le parcours est plutôt sympa deux boucles sans être monotone il se prête bien pour savoir où on en est pour un début d’année.

Les résultats tombent 43’03 pour cette première course, je suis super content et déçu. Bah oui 3 secondes ! 4 de moins et j’étais sous les 43minutes, mais je n’y ait pas cru pendant la course sinon je pense que je l’aurais largement fait. J’ai mis à peu près 21’15 sur ma deuxième partie de course, presque sur les bases de mon record  ca promet pour cette année.

10Km_14eme_2017_resultatLa préparation marathon est lancée, a savoir rien prévoir y aller au feeling en visant 3H30.

Cette course faisait bien sur partie du challenge Paris Running Tour que je n’oublie pas mais que je délaisse un peu cette année au profit de nouveaux défis.

J’espère que le récit des 10Km du 14ème récit vous a plu, et vous comment avez vous trouvez cette course?

paris_running_tour_250

2 thoughts on “10Km du 14ème 2017 récit

    • Merci,
      J’ai lu quelques articles de ton blog, sympa aussi.
      Comme tu dis quel galère mon pied, je viens d’en remettre une couche, début de fracture de fatigue à cause d’un problème de compensation depuis Juin 2016!
      Allez on garde le moral ca va le faire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>